Suspension du service de prélèvement sanguin pour l’été

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Suspension du service de prélèvement sanguin pour l’été
Les services de soins infirmiers dans les localités sont-ils voués à disparaitre en Chaudière-Appalaches? (Photo : La Voix du Sud - Archives)

SANTÉ. Un manque de ressources serait à l’origine de la suspension du service de prélèvement sanguin au CISSS de Chaudière-Appalaches et ce, pour toute la période estivale.

Les points de service touchés sont ceux du CLSC de Saint-Lazare situés à Armagh, Saint-Anselme, Saint-Charles, Sainte-Claire, Saint-Henri, Saint-Malachie, Saint-Michel et Saint-Raphaël, ainsi que le point de service du CLSC de Lac-Etchemin situé à Saint-Magloire. La problématique a été soulevée par le maire de Saint-Raphaël, Gilles Breton, dont le conseil municipal a récemment adopté une résolution dénonçant la situation.

Le maire de saint-Raphaël, Gilles Breton, a convaincu ses collègues des localités environnantes sur la nécessité de demander des réponses l’Agence régionale de la santé.

«C’est un peu désagréable. La moindre des choses aurait été de prévenir les municipalités pour qu’elles puissent transmettre le message à leurs citoyens (ennes). Plusieurs personnes dans nos localités ne sont pas autonomes et ne peuvent se déplacer à leur guise», reproche le maire Breton qui soupçonne un manque de planification à la direction régionale.

Porte-parole de l’Agence, Mireille Gaudreau précise que cette interruption estivale des services concerne exclusivement les points de services dans les municipalités des MRC de Bellechasse, Nouvelle-Beauce et Lotbinière, les prélèvements offerts en CLSC et à domicile fonctionnent comme à l’habitude. «Pour conserver les points de services ouverts nous aurions dû transférer une infirmière auxiliaire œuvrant en CHSLD brimant ainsi les soins offerts aux aînés ce qui n’était pas une option envisageable. Le nombre de jour où l’on demande aux usagers de se déplacer au CLSC est variable d’un secteur à l’autre en fonction du nombre de ressource disponible par secteur et notre capacité de remplacer les vacances.»

Dans sa résolution, la municipalité de Saint-Raphaël  dénonce à la fois le manque de planification et l’absence de communication, en plus de demander au ministère de la Santé que ce service soit rendu en tout temps pendant l’année.

La démarche vise également le maintien des services dans l’ensemble des communautés afin d’assurer un développement équitable. «C’est un service de proximité qui est quand même important. Il ne faut pas que ce soit le début d’une perte de service», insiste M. Breton.

À ce titre, Mme Gaudreau ajoute que l’organisation croit aux services de proximité. «Un exemple concret de cet engagement est le nombre de centres de prélèvements sanguins sur notre territoire, avec 30 points de services de CLSC, la région de la Chaudière Appalaches est celle qui en a le plus au Québec.»

 

Partager cet article

4
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Eric GourdeSylvie Brochu Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sylvie Brochu
Invité
Sylvie Brochu

Qu’en est-il du village d’Armagh??? Merci le maire Breton, de dénoncer ces faits. Il faut prendre conscience qu’il faut se débattre si on ne veut pas perdre les services déjà offerts. Et vous n’avez plus de médecin, non plus, à St-Raphael! Bonne chance à vous pour pouvoir remplacer le bon docteur Roy! Je sympathise avec les concitoyens.

Sylvie Brochu
Invité
Sylvie Brochu

Finalement, je viens d’apprendre qu’ils ont laissé un point de services » central » , celui de Armagh. C’est au moins cela… ils ont probablement du manque de personnel pour les vacances de l’été!