Un héritage qui met le trouble dans une famille au Ganoué

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Un héritage qui met le trouble dans une famille au Ganoué
Marcel, Nathalie et Alain doivent remettre leurs clés et leur cellulaire pour la durée du séjour. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Andréanne Huot)

La troupe de théâtre Les Amuses-Gueules présente en août au Théâtre du Ganoué de Saint-Prosper la pièce «Les Héritants», mise en scène collectivement.

Qu’arrive-t-il lorsque se retrouvent dans le même chalet un frère et une sœur qui ne s’endurent pas, la conjointe snob de ce dernier et le meilleur ami du défunt pour la lecture du testament? Vous l’aurez deviné, la table est mise pour que se succèdent plusieurs accrochages.

Le défunt n’est d’ailleurs pas tendre. Il a décidé de mener la vie dure à ses enfants et sa bru une dernière fois avant de les laisser tranquilles pour l’éternité. Lorsque Marcel, le meilleur ami du défunt, lit le testament à voix haute, les protagonistes apprennent que pour obtenir leur part de l’héritage, dont la valeur est inconnue, ils devront passer trois jours au chalet, ensemble, et réaliser une série d’épreuves, le tout sans se chicaner!

Marcel devient le juge. Il devra faire un compte rendu des épreuves au notaire et décider si celles-ci sont réussies ou pas. Maryse et Alain Beaudoin réussiront-ils à ne pas se disputer pendant trois jours alors qu’ils ne peuvent s’endurer cinq minutes?

Maryse tente de se rappeler des souvenirs d’enfance avec Marcel.

Que se passera-t-il avec Nathalie, conseillère en beauté, la conjointe d’Alain? Réussira-t-elle à passer trois jours sans se laver? Surmontera-t-elle son aversion pour la bécosse?

Tout ce beau monde parviendra-t-il à soudoyer l’honnête Marcel afin qu’il indique que les épreuves sont réussies, même s’ils échouent? Ils tenteront tous de le faire changer d’idée au travers d’une cacophonie de blagues et de situation douteuses.

Parviendront-ils à avouer leurs fautes et à se pardonner mutuellement? Rien n’est moins sûr avec ce groupe d’individus disparates et loufoques. .

Les comédiens

Le public s’est esclaffé à de nombreuses reprises pendant la pièce de près de deux heures. Les comédiens jouent leur rôle à la perfection. On se laisse facilement embarquer dans l’histoire qui donne lieu à des situations cocasses.

Pierre Boucher interprète de belle façon le grand flanc-mou, Alain, qui se laisse mener par le bout du nez par sa conjointe Nathalie, snob et précieuse de nature. Le rôle est très bien campé par Bianka Gilbert qui en fait rire plus d’un. Une vraie harpie.

Le personnage de la hippie un peu lente, Maryse, est interprété par Guylaine Mercier. Quant à Marcel, coincé de nature et très droit, il est incarné de belle façon par Jean-Pierre Poulin.

La pièce est présentée du jeudi au dimanche, jusqu’au 31 août, à 20h.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des