Chemins d’hiver: un quatrième appel d’offres à Sainte-Rose

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Chemins d’hiver: un quatrième appel d’offres à Sainte-Rose
Les élus de Sainte-Rose iront de nouveau en appel d’offres pour l’entretien des chemins d’hiver. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

MUNICIPAL. La municipalité de Sainte-Rose retournera en appel d’offres pour une quatrième fois dans le but de trouver un entrepreneur pour l’entretien de ses chemins d’hiver.

Le troisième appel d’offres, lancé au cours des dernières semaines, avait permis de recevoir deux soumissions. Pour des questions techniques en lien avec le libellé de l’appel d’offres en question, celle de l’ancien contracteur, Serge Carrier, a été jugée non conforme. Le conseil avait au préalable demandé un avis juridique à cet effet, car le contracteur avait déposé une offre pour trois ans alors que la municipalité demandant des offres pour un, trois et cinq ans.

Ce faisant, seule la soumission venant, une fois de plus, de la firme AD Roy de Saint-Georges, était conforme. Celle-ci s’établissait à 7 900 $ du kilomètre et après des négociations avec le maire Hector Provençal, le contracteur avait accepté de réduire celle-ci à près 7 300 $ du kilomètre, ce qui était encore de beaucoup supérieur au montant versé par le passé au contracteur Serge Carrier et qui avoisinait les 3 000 $ du kilomètre.

Même en affectant une somme de 225 000 $ sur trois ans venant du budget de voirie locale afin de limiter une partie de la hausse des coûts engendrés par cette soumission, les citoyens auraient dû composer avec une augmentation significative de leur compte de taxes, ce qui a incité les personnes présentes à manifester leur opposition et demander le rejet de la soumission d’AD Roy, lors d’une séance spéciale du conseil tenu le vendredi 23 août à 9 h.

Une centaine de personnes étaient présentes à l’assemblée spéciale de vendredi matin, signe que le sujet intéresse grandement la population.

Après discussions et à la lueur d’une proposition du conseiller Maxime Vachon qui avait pris conseil auprès d’un ancien spécialiste en appels d’offres au gouvernement du Québec, les élus ont décidé de demander de nouvelles propositions. Ceux-ci profiteront des prochains jours pour finaliser le libellé de ce nouvel appel d’offres et le publier sur les sites spécialisés en la matière.

Départ de la directrice générale

Le conseil municipal a par ailleurs adopté une résolution officialisant l’embauche, sur une base intérimaire, de l’ancienne directrice générale de la municipalité de Saint-Prosper, Johanne Nadeau. Cette dernière succèdera à l’actuelle directrice générale, Linda Gilbert, qui quittera officiellement ses fonctions au début du mois de septembre. Le processus visant à remplacer cette dernière a été lancé au cours des derniers jours.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des