Simon Leblanc participera au Championnat du monde d’Ironman

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Simon Leblanc participera au Championnat du monde d’Ironman
Simon Leblanc, lors du demi-Ironman de Mont-Tremblant, qui a eu lieu le 23 juin dernier. (Photo : gracieuseté)

SPORTS. Simon Leblanc, originaire de Saint-Prosper, s’est qualifié pour le Championnat du monde d’Ironman, qui aura lieu le 12 octobre à Kailua-Kona, à Hawaii.

Il a obtenu son laissez-passer en terminant au deuxième rang des hommes de 25 à 29 ans lors de l’Ironman de Mont-Tremblant le 18 août dernier. Celui-ci s’est senti libéré lorsqu’il a su qu’il s’était qualifié le lendemain de la compétition. «J’étais vraiment content. J’avais investi beaucoup de temps et d’efforts pour atteindre cet objectif ultime», mentionne-t-il.

L’Etcheminois de 28 ans a complété le parcours en 9h 21min 19s, soit un peu moins de 15 minutes derrière l’Américain Benjamin Besse. «Mes objectifs étaient de me qualifier pour le Championnat du monde et de terminer en première place de ma catégorie. J’ai donc atteint la moitié de mes objectifs, mais la beauté de ce sport, c’est que l’on peut s’améliorer tous les jours», indique-t-il.

Si le sportif estime que l’épreuve de natation s’est bien déroulée, il avoue avoir eu un peu plus de difficulté pendant la course à pied et le vélo. «Pendant la course à pied, j’ai «cassé» au 13e kilomètre. J’ai dû me ressaisir et me parler un peu pour attaquer les 29 derniers kilomètres qui restaient», confie-t-il.

Championnat du monde

Le 12 octobre prochain, Simon Leblanc sera donc à Hawaii pour profiter de son premier Champion du monde d’Ironman. «Les meilleurs au monde seront présents. Je compte acquérir le plus d’expérience possible et en profiter le plus possible», ajoute l’athlète qui ne veut pas se mettre trop de pression sur les épaules. «Je veux surtout m’amuser.»

Pour s’y préparer convenablement, ce dernier se rendra à Kailua-Kona au moins une semaine avant la compétition pour s’entraîner. «Il fait excessivement chaud à Kona et il faut aussi s’habituer au décalage horaire. De plus, je n’aurai pas nécessairement accès à la même nutrition qu’ici. Je devrai donc m’adapter à ces conditions», explique M. Leblanc, qui tient à remercier sa famille, ainsi que son partenaire d’affaires, Mathieu Robichaud, avec qui il a lancé Joe Bicycle.

Simon Leblanc n’est pas le seul athlète de la région à s’être qualifié pour le Championnat du monde, puisque la Beauceronne Édith Pépin participera elle aussi à la compétition.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des