Chronique du Comité des usagers des Etchemins: L’alimentation en CHSLD,

Chronique du Comité des usagers des Etchemins: L’alimentation en CHSLD,
(Photo : comité des usagers)

L’offre alimentaire en CHSLD reste encore passablement inconnue aux yeux de la majorité de la population. Des préjugés demeurent quant à la variété et l’apparence des aliments offerts à nos aînés, eux qui n’ont plus la capacité de se concocter de « bons repas maison ».

En tant que président du comité des usagers de Etchemins et en collaboration avec madame Diane Lapointe, présidente du comité des résidents, nous avons tenté d’approfondir ce thème en rencontrant monsieur Jonathan Leclerc, chef du service d’alimentation. Ce dernier nous a dressé un tableau évolutif des progrès et de la qualité de l’offre de service présente et à venir. Il faut d’abord savoir que de récents changements ont été apportés dans l’offre alimentaire en Chaudière-Appalaches et partout dans la province afin de mieux répondre aux besoins des résidents en CHSLD et aux personnes hospitalisées.

Sécurité, évaluation

Tout d’abord, les repas et collations sont sans aucun doute l’activité préférée et attendue, chaque jour, des résidents. Pour les gestionnaires du CISSS, il faut bien comprendre que l’alimentation est très importante et qu’elle fait partie intégrante des soins et services offerts aux usagers, au même titre que les soins médicaux, d’hygiène ou tout autre service.

Plusieurs résidents présentent des particularités alimentaires c’est pourquoi une évaluation de chacun est nécessaire. Dès son arrivée en CHSLD, le nouvel arrivant est évalué par le personnel en diététique, impliquant le ou la nutritionniste afin de connaître ses besoins, ses particularités et, surtout, pour déterminer si l’usager est apte à manger des aliments à texture régulière, hachée ou purée. Tout commence par la sécurité alimentaire.

Production

Pour le développement des recettes, M. Leclerc explique que chaque recette demande une standardisation. Ainsi nous pouvons assurer d’avoir la même recette et ce, dans chaque établissement.

En prenant exemple de la pâtisserie, vous, à la maison vous prenez une tasse de ceci, 1/2 de cela, etc. Les recettes réalisées à Etchemin sont de près de 50 gâteaux à la fois. Nous devons donc être précis dans leur réalisation.

L’établissement de standards de qualité et une haute surveillance des procédés de chaque recette requièrent des tests. En assurant une constante sécurité, il faut conserver les valeurs nutritives et optimiser le goût des aliments en conservant la constance et la maîtrise, que ce soit pour des textures régulières, hachées ou en purée. Toutes ces étapes demandent du temps.

Et à ceux qui doutent du goût des aliments en purée, parlez-en à M. Leclerc! « C’est d’une importance capitale pour nous que les gens puissent avoir des mets savoureux malgré leurs restrictions alimentaires. Il faut se rappeler que ces restrictions sont là pour assurer leur sécurité sans quoi ils pourraient s’étouffer. Notre devoir est donc de leur offrir un repas sécuritaire sans pour autant en sacrifier la saveur ».

L’équipe responsable de la production alimentaire a développé des toasts en purée avec une confiture aux fraises, un régal en bouche. Ils travaillent même à développer un spaghetti, grâce à un équipement spécialisé pour la production de mets texturés, qui aura le même goût que le régulier.

Café citoyen le 7 novembre 2019

Enfin, mentionnons que le 7 novembre prochain dans la grande salle du Belvédère du Lac de Lac-Etchemin à compter de 14h30, le comité des usagers tiendra un café citoyen portant sur l’offre alimentaire. Des représentants du service alimentaire du CISSS de Chaudière-Appalaches seront les conférenciers invités. Ils expliqueront plus en détails l’ensemble des étapes et procédures de cet important service. Les personnes présentes auront le privilège de déguster quelques pâtisseries pulsées exclusives produites en cuisine à Lac-Etchemin. Vous êtes donc les bienvenus.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des