Déneigement: Saint-Michel retourne en appel d’offres

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Déneigement: Saint-Michel retourne en appel d’offres
Saint-Michel fait partie des localités n'ayant toujours pas d'entrepreneur en déneigement pour l'hiver à venir. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

MUNICIPAL. Il n’y a pas que la municipalité de Sainte-Rose qui éprouve des difficultés à dénicher un entrepreneur conforme pour effectuer le déneigement sur son territoire. À Saint-Michel, le conseil municipal a aussi décidé de retourner en appel d’offres lundi soir dernier.

Le maire de la localité, Éric Tessier, évoque des raisons de conformité technique et des aspects juridiques pour justifier la décision. «Nous n’avons pas reçu de proposition conforme à notre premier appel d’offres. Les soumissions reçues ne répondent pas au devis présenté.»

Il indique avoir dû apposer son véto après que des irrégularités lui aient été rapportées. «Le conseil avait déjà statué en juillet sur un entrepreneur, sauf que des irrégularités dans l’information transmise au conseil avaient été soulevées le lendemain. Ça mettait en danger l’intégrité de la décision.»

Le coût du contrat n’est pas au cœur du problème, ajoute M. Tessier. « On ne s’attend pas à une diminution des coûts, mais ce n’est pas là que se situent nos préoccupations. On ne fait que suivre les règles du jeu et protéger les intérêts de la municipalité et aussi ceux des entrepreneurs eux-mêmes.»

Il ajoute être au fait des inquiétudes de certains citoyens par rapport à l’urgence de la situation et que la démarche se fera rapidement. «Autour de nous, la plupart des localités ont leur propre service de déneigement. Localement, il y a déjà eu des entrepreneurs, sauf que maintenant la situation est différente. On ne commencera pas le débat entourant la pénurie de main d’œuvre. On sait qu’à cette date-ci, il faut doubler d’effort pour trouver un entrepreneur, mais j’ai bon espoir de recevoir plus d’une candidature à cet effet et d’en avoir au moins un conforme à nos exigences. Nous aurons un plan B et même un plan C en cas de besoin.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des