Une réfection trop onéreuse à Saint-Nazaire

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Une réfection trop onéreuse à  Saint-Nazaire
Le maire de Saint-Nazaire, Clément Fillion. (Photo : La Voix du Sud - Archives)

MUNICIPAL. La municipalité de Saint-Nazaire préfère attendre avant de procéder à la réfection de son complexe municipal jugeant les soumissions reçues trop onéreuses.

Le bâtiment, l’ancienne école du village, date de la fin des années 50 et a été transformé il y a quelques années. Il abrite maintenant les bureaux municipaux, le comptoir postal, un gymnase dédié aux ainés (le centre Plein forme) et la bibliothèque. Des travaux importants sont nécessaires autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

L’ancienne école à Saint-Nazaire est devenue un complexe municipal il y a quelques années

Le maire Clément Fillion indique que la décision d’attendre était la bonne. «Nous avions décidé de le faire par phases avec la taxe d’accise sur l’essence et de le répartir sur une période de cinq ans. Nous devions faire une première phase cette année, mais les soumissions reçues dépassent de loin nos prévisions. Le fait d’y aller en étapes augmente aussi les coûts», observe-t-il.

La municipalité pourrait éventuellement choisir de faire l’ensemble des travaux dans une seule phase, ajoute M. Fillion. «Nous en avons discuté avec l’architecte qui estime que ce serait peut-être une bonne idée. Nous avons fait refaire les plans en conséquence et on devrait aller en appel d’offres au cours de l’hiver, pour bénéficier du fait que les carnets de commandes sont moins chargés.»

Finalement, le projet pourrait être réalisé en 2020 et la municipalité tentera également d’obtenir de l’aide de Québec via le programme de réfection et construction des infrastructures municipales.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des