Yves Gilbert veut un troisième lien en partenariat public-privé

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Yves Gilbert veut un troisième lien en partenariat public-privé
Yves Gilbert est le candidat du Parti de l’Héritage chrétien du Canada dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis en vue du scrutin du 21 octobre. (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE. Candidat du Parti de l’Héritage chrétien du Canada pour la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Yves Gilbert, milite pour un troisième lien en partenariat public-privé et se dit favorable à la loi québécoise sur la neutralité de l’état.

Nouveau venu en politique fédérale et résident de Lévis, M. Gilbert a été militaire dans la Marine royale canadienne et œuvre depuis plusieurs années dans le transport maritime et par camion.

Il souligne que les politiques de son parti, qui est pro-vie et milite pour les valeurs traditionnelles canadiennes comme le soutien envers les familles et les aînés, l’intégrité, l’honnêteté et la justice, est celui qui rejoint le plus ses convictions personnelles.

Yves Gilbert croit qu’un éventuel troisième lien à l’est, un tunnel de préférence, devrait être un projet à péage modique financé à la fois par les gouvernements fédéral et provincial et le privé. Un volet vert comprenant des autobus électriques reliant les deux rives s’y ajouterait.

Sans être au fait de tout le dossier ou avoir pris officiellement position à ce sujet, il se dit sceptique face au projet de tramway du maire Régis Labeaume qui, selon lui, risque de connaître des ratées, surtout lors de la période hivernale.

Même si son parti est chrétien, il se dit favorable à la loi québécoise sur la neutralité de l’état. «Nous sommes d’accord avec la loi 21. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de crucifix que tu crois en Dieu ou pas. Tu peux pratiquer ta religion en tout temps chez toi ou à ton église, à ta guise», mentionne-t-il.

En plus du troisième lien, Yves Gilbert souligne qu’il entend présenter sous peu un projet novateur qui permettrait d’assurer le maintien du Chantier Davie à long terme. Ayant beaucoup travaillé, l’intégration des personnes immigrantes pour combler les besoins en main-d’œuvre représente une autre priorité du candidat chrétien.

«Les délais d’immigration sont inacceptables. Ça prend un système d’immigration qui est capable de donner des réponses dans un délai raisonnable», précise le candidat chrétien qui croit également qu’il est important d’accepter les réfugiés et de les aider, là aussi dans un délai raisonnable. «Pourquoi expulser quelqu’un qui est ici depuis 5 ans, qui ont trouvé du travail et dont les enfants vont à l’école ? Il faut que ce soit efficace et que nos immigrants soient bien intégrés dans nos entreprises et nos régions, ce qui va les inciter à y rester après qu’ils auront obtenu leur citoyenneté», croit-il.

Au cours de la présente campagne électorale, le candidat chrétien entend rencontrer le plus d’électeurs possible, dans toutes les localités du territoire, par le biais du porte-à-porte. Il souhaite également discuter avec les élus afin de s’enquérir de leurs besoins.

Le maintien du programme de gestion de l’offre en agriculture, la foresterie, le développement du tourisme en région et la réforme du système de justice, afin de le rendre plus efficace, font également partie des priorités du candidat chrétien qui est d’avis que le gouvernement fédéral devra favoriser davantage l’occupation et le développement des régions rurales qui offrent une belle qualité de vie.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des