Etchemins: une nouvelle association de gens d’affaires projetée

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Etchemins: une nouvelle association de gens d’affaires projetée
Louis Robert (deuxième à partir de la droite), initiateur du projet de création de regroupement des gens d’affaires des Etchemins, est accompagné des maires Camil Turmel et Richard Couët ainsi que des représentants de la Chambre de commerce de Sainte-Justine, soit Francis Bourque, Ghislain Royer et Yannick Lévesque. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

AFFAIRES. Un projet d’association ou de regroupement s’adressant aux gens d’affaires et intervenants socioéconomiques des Etchemins est en discussion.

À l’invitation de Louis Robert, copropriétaire du restaurant La Grille de Saint-Prosper, une vingtaine de personnes ont pris part à un déjeuner-causerie, le mercredi 25 septembre, afin de discuter d’une telle possibilité.

M. Robert a profité de l’occasion pour partager sa volonté de créer une nouvelle entité, dont le format reste à toutefois à déterminer ou préciser. «L’idée est de réunir des gens d’affaires, les intervenants socioéconomiques et les élus de la MRC des Etchemins, qu’on se parle et qu’on travaille ensemble afin que la MRC grandisse», a indiqué M. Robert qui a rappelé que la MRC des Etchemins était entourée de deux pôles forts, soit Bellechasse et la Beauce, et qu’un dynamisme nouveau restait à développer dans Les Etchemins.

Après que M. Robert ait avancé l’idée de créer une nouvelle association avec un conseil d’administration indépendant qui aurait le mandat d’organiser des rencontres et activités de réseautage, un peu à l’image de ce que font les chambres de commerce, le préfet Richard Couët a suggéré qu’un tel regroupement parte d’un organisme déjà présent sur le territoire comme la Chambre de commerce de Sainte-Justine, par exemple.

Cette dernière, qui avait délégué trois représentants à cette rencontre, a manifesté un certain intérêt envers le projet de Louis Robert. Le nouveau président de l’organisme, Francis Bourque, a d’ailleurs invité ce dernier à rencontrer les administrateurs de la Chambre afin de discuter de cette possibilité.

M. Robert, comme plusieurs intervenants présents à la rencontre, a dit n’avoir rien contre la Chambre de commerce Bellechasse-Etchemins (CCB-E) qui, selon lui, a mis en place de belles initiatives qui s’adressent davantage aux gens de Bellechasse qu’à ceux des Etchemins, ajoutant que l’organisme est également peu présent sur le territoire etcheminois.

Union positive

Avant la mise en place d’une nouvelle structure, peu importe ce qu’elle sera, une assemblée générale visant la dissolution officielle de la Chambre de commerce de l’Est de la Beauce aura lieu à la fin d’octobre. Longtemps administrateur au sein de cet organisme, Martial Pruneau de Saint-Prosper dit voir d’un bon œil le regroupement des gens d’affaires des deux secteurs principaux de la MRC des Etchemins.

«Ce serait génial, car cela permettrait de nous faire connaître davantage, de réseauter et d’aller chercher les opinions de nos collègues, ce qui est à la base même d’une chambre de commerce. Il y a eu bien des efforts de faits avec la Chambre de commerce de l’Est de la Beauce, mais on a fini par s’essouffler», mentionne-t-il en ajoutant que les jeunes sont passés outre les histoires du passé et que les gens des Etchemins, peu importe le secteur, doivent travailler ensemble pour se démarquer vis-à-vis les grands centres comme Saint-Georges.

Discussions souhaitées

Président de la CCB-E et lui-même natif des Etchemins, André St-Hilaire reconnaît que la participation des Etchemins aux activités de la Chambre est moindre qu’il ne le souhaiterait et que cela se traduit dans le membership, entre autres. Il rappelle que la Chambre est présente dans Les Etchemins et y tient également des activités, comme ce sera le cas avec l’assemblée générale qui aura lieu au Mont-Orignal de Lac-Etchemin en octobre.

Il ajoute que s’il ne voit pas la pertinence la création d’une nouvelle association de gens d’affaires dans Les Etchemins, mais ne peut l’empêcher, il croit que les deux MRC auraient intérêt à travailler davantage ensemble dans l’avenir, plutôt que chacun de son côté.

«Nous aimerions avoir davantage de gens d’affaires de la région des Etchemins sur le conseil d’administration et je trouverais cela dommage que l’on ne puisse pas se parler avant qu’une nouvelle structure ne soit mise en place», mentionne M. St-Hilaire qui ajoute que si les gens veulent davantage d’activités, ils sont invités à joindre le CA et faire part de leurs besoins.

«Notre raison d’être est d’appuyer les entreprises et si elles ont des besoins, on va les aider. On organise des choses au mieux de nos connaissances et des feedbacks que nous recevons et si personne des Etchemins nous en parle, c’est difficile pour nous de les aider.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des