Troisième lien: une mise en garde aux partis fédéraux

Collaboration spéciale: Érick Deschênes – Le Journal de Lévis
Troisième lien: une mise en garde aux partis fédéraux
Jacques Savard, d’Alliance Affaires Côte-de-Beaupré, Pierre Lefrançois, préfet de la MRC de La Côte-de-Beaupré et maire de L’Ange-Gardien, Clément Fillion de la MRC de Bellechasse, Gilles Lehouillier et Marie-Josée Morency demandent aux partis politiques fédéraux un engagement ferme pour la réalisation du tunnel Québec-Lévis. (Photo : Érick Deschêsne)

Réunis à l’hôtel de ville de Lévis, des élus et des représentants des gens d’affaires de Lévis, Bellechasse et de la Côte-de-Beaupré ont demandé, le 15 octobre, aux partis politiques fédéraux de s’engager fermement à participer financièrement à la réalisation du tunnel Québec-Lévis au lendemain des élections du 21 octobre prochain. Sinon, ils promettent une «mobilisation sans précédent des forces vives politiques, entrepreneuriales et citoyennes».

«Le gouvernement du Québec a pris l’engagement ferme de réaliser le tunnel Québec-Lévis. En s’engageant à financer le projet, les partis politiques fédéraux saisiront une chance unique de démontrer leur respect des priorités québécoises en matière d’infrastructures. Le projet fait également l’objet d’un large consensus en sa faveur au sein de la population. Tout parti politique qui rejette cette priorité s’inscrirait dès lors en porte à faux avec le pouvoir légitime du Québec de prendre ses propres décisions au niveau des grands investissements pour ses infrastructures», a d’emblée lancé Gilles Lehouillier, maire de Lévis.

Par sa sortie, le groupe de représentants des régions de Lévis, de Bellechasse et de la Côte-de-Beaupré semble s’en prendre plus particulièrement à la position du Parti libéral du Canada dans ce dossier. Rappelons que les libéraux préfèrent attendre que Québec présente un projet ficelé avant de dire s’ils financeront ou pas le projet.

D’ailleurs, Gilles Lehouillier a profité de l’occasion pour saluer les engagements «fermes» du Parti conservateur du Canada, qui promet de participer financièrement au projet, et du Bloc québécois, qui demande qu’Ottawa verse toutes les sommes dues à Québec pour les projets d’infrastructure, dont le troisième lien.

«Le NPD et le Parti vert du Canada sont contre le projet, mais leur position a le mérite d’être claire. […] On se rend compte du côté des libéraux fédéraux qu’il y a un flou artistique. On leur dit qu’on va veiller au grain et on va s’assurer que les priorités du gouvernement du Québec soient respectées», a déclaré M. Lehouillier.

Un «bon projet pour l’économie et l’environnement»

Les intervenants présents ont également livré un plaidoyer en faveur du projet. Selon eux, le projet doit être réalisé puisqu’il favorise «à la fois l’environnement, le développement économique et la qualité de vie des gens».

«Un nouveau lien à l’est favoriserait l’accès à ce marché pour nos entreprises amenant ainsi une activité économique régionale accrue. La création d’un vrai circuit périphérique est aussi une raison vitale pour construire cet ouvrage public», a mentionné Clément Fillion, préfet de la MRC de Bellechasse, maire de Saint-Nazaire et représentant de la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TRÉMCA).

«Les entreprises de Lévis souhaitent un environnement prospère et dynamique où un troisième lien leur permettront d’avoir accès à un réseau de transport efficace qui tient compte des objectifs de développement durable, mais qui leur permettra aussi d’atteindre un développement économique à la hauteur de leurs ambitions», a quant à elle renchéri Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis.

Notons finalement qu’aucun représentant de Québec n’était présent dans le groupe d’intervenants réunis lors de la sortie. Le maire de Lévis a toutefois réitéré que «beaucoup de gens d’affaires de Québec» sont en faveur du troisième lien et que la porte est toujours ouverte aux organisations de Québec pour qu’elles se joignent au mouvement qui porte le projet.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des