Rotobec: Robert Bouchard quitte pour la retraite

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Rotobec: Robert Bouchard quitte pour la retraite
Robert Bouchard et son successeur à la tête de Rotobec, Julien Veilleux. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

AFFAIRES. Après 31 ans au sein de Rotobec, le président et directeur général de l’entreprise de Sainte-Justine, Robert Bouchard, quittera officiellement ses fonctions le 29 novembre prochain. Julien Veilleux lui succèdera à ce poste.

M. Bouchard, qui est directeur général de Rotobec depuis 1997 et PDG depuis 10 ans, souligne que diverses raisons l’ont incité à prendre cette décision qui, avoue-t-il, a surpris bien des gens à l’interne.

«J’y pensais depuis un certain temps déjà. Je sentais que c’était le temps de partir et que j’étais capable de prendre ma retraite pour faire ce que je voulais faire», mentionne M. Bouchard qui dit quitter avec le sentiment du devoir accompli.

«L’entreprise va bien, on fait des ventes record, les profits sont bons et on a signé une nouvelle convention collective qui est bonne pour cinq ans. C’est important de partir quand tout va bien, pas quand ça va mal», ajoute-t-il.

Le dirigeant de 57 ans dit vouloir profiter du temps qui se présentera devant lui pour prendre plus de bon temps, passer plus de temps avec les membres de sa famille et voyager. «Je ne vais pas ailleurs ou pour une autre entreprise. Mon nouveau défi, pour un certain temps, sera de ne plus avoir de plans ou de m’engager dans quoi que ce soit. Je veux en profiter tandis que la santé est bonne.»

Actionnaire de l’entreprise en compagnie de Sylvain, Richard et Benoit Cayouette, il a vendu ses parts à l’entreprise qui les répartira entre les trois frères et Julien Veilleux qui est actionnaire minoritaire, également.

Il se dit très heureux de la nomination de ce dernier à la tête de l’entreprise, ajoutant qu’il œuvre au sein de Rotobec depuis 13 ans et qu’il connaît tous les rouages de l’entreprise. Le principal intéressé, qui demeure à Saint-Alfred en Beauce, se dit prêt pour ce nouveau défi qu’il entend mener sous le signe de la continuité.

«Robert et moi on travaille ensemble depuis 13 ans, On a un style et une philosophie qui se ressemblent et on partage les mêmes valeurs. Rotobec est et restera une entreprise familiale, le siège social demeurera à Sainte-Justine et le service à la clientèle sera toujours une priorité», indique le dirigeant de 40 ans qui rappelle l’entreprise continuera à s’impliquer dans le milieu.

Soulignons que Robert Bouchard avait à sa charge les départements des ventes, de l’ingénierie et du marketing, qui sont transférés au nouveau PDG qui, lui, redonnera à d’autres cadres certaines responsabilités, comme les assurances, les ressources humaines ou les filiales. L’entreprise souhaite également embaucher un nouveau directeur des Ressources humaines et un nouveau directeur des finances, deux tâches qui étaient sous la responsabilité de Julien Veilleux.

Robert Bouchard dit quitter ses fonctions avec le sentiment du devoir accompli.

Savoir s’adapter

Robert Bouchard souligne par ailleurs que l’entreprise se porte bien et a de beaux défis devant elle pour le futur. Il s’est dit fier que celle-ci a toujours su s’adapter aux besoins du marché et a su diversifier ses activités, ce qui lui a toujours permis de se sortir des mauvais coups de l’économie, dont la crise forestière de 2008-2009.

«Nous étions très concentrés sur le secteur forestier à ce moment et il a fallu diversifier nos activités pour survivre et progresser. On s’est lancés dans la production de grappins pour le recyclage d’acier et le matériel en vrac. On s’est aussi lancés dans le ferroviaire et la gestion des déchets», rappelle-t-il en ajoutant que l’entreprise a également été l’une des premières à se tourner vers l’immigration, il y a six ans, pour faire face aux problèmes de pénurie de main-d’œuvre.

Si l’entreprise a ouvert deux usines aux États-Unis pour répondre à la demande, soit à Littleton et Groveton dans le New Hampshire, Robert Bouchard se dit très fier de son passage au sein de Rotobec qui est devenu le plus important employeur de la MRC des Etchemins avec  500 employés, dont 420 à Sainte-Justine seulement, près de 100 M$ de chiffre d’affaires et des ventes dans 46 pays.

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Danielle PratteDénis Carrier Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Dénis Carrier
Invité
Dénis Carrier

Félicitations à tous ceux qui ont participé à la réussite de cette belle entreprise.

Danielle Pratte
Invité
Danielle Pratte

Beau travail mon fils et bonne retraite.