Le Carrefour quitterait Saint-Gervais

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Le Carrefour quitterait Saint-Gervais
Le Carrefour Employabilité et Travail de rue loge dans le presbytère de Saint-Gervais depuis plusieurs années maintenant. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

COMMUNAUTAIRE. Ayant son siège social depuis plusieurs années dans le presbytère de Saint-Gervais, l’organisme Le Carrefour pourrait éventuellement déménager à Saint-Anselme, où il a un point de service depuis quelques mois déjà.

Le Carrefour travaille en employabilité et en travail de rue auprès de ses clientèles dans Bellechasse. Un éventuel déménagement de l’organisme aurait pour but de s’approcher de la route 277, où sa clientèle potentielle est plus grande, confirme le directeur général du Carrefour, Christian Fradette. «Il nous reste des détails à régler pour un nouveau bail, mais oui, nous travaillons sur un déménagement possible pour juillet prochain. Depuis l’ouverture de notre centre de service à Saint-Anselme, on ressent les bienfaits de cette décision. Notre bail actuel se terminait en décembre, sauf que nous avons demandé une prolongation de quelques mois pour se rendre jusqu’à un possible déménagement».

Selon lui, cette idée permettra à son organisation d’avoir une présence plus dynamique sur le territoire, particulièrement là où les emplois sont davantage concentrés. À Saint-Gervais, l’organisme pouvait prétendre être au cœur du territoire qu’il dessert, soit la MRC de Bellechasse. Ce déplacement du siège social vers l’ouest forcera l’organisation à revoir son déploiement.

«Tout notre monde sera à Saint-Anselme, mais nous étudions différentes options pour répondre à l’ensemble de la demande. On aimerait avoir plusieurs pieds à terre répartis un peu partout pour aller à la rencontre de la clientèle. Saint-Gervais fait partie de ces possibilités aussi. Il y a une possibilité de local communautaire dans le sud de Bellechasse aussi, ce serait un bel exemple et une belle option», confie Christian Fradette.

Changement de vocation ?

La mairesse de Saint-Gervais, Manon Goulet, avoue être bien au fait de la possibilité de voir Le Carrefour quitter sa municipalité, elle qui siège au sein du conseil d’administration de l’organisme. «On ne peut dire que nous ne sommes pas déçus de voir Le Carrefour évoquer cette possibilité. Ils ne quittent pas en claquant la porte. C’est une façon de voir le développement de leur organisation», a-t-elle constaté.

La municipalité de Saint-Gervais est propriétaire du presbytère et la mairesse Goulet est bien consciente que le bâtiment a besoin de certaines retouches. «On sait qu’il y a des sous à mettre dessus et on se doit d’avoir une perspective d’avenir. Là, c’est le presbytère, tantôt ce sera l’église et après ce sera autre chose. Qu’ils restent ou non, nous aurons une dépense à faire.»

Les besoins du Carrefour ayant changé, Mme Goulet avoue que la réflexion était déjà amorcée sur la vocation du presbytère. «Le Carrefour garderait peut-être un pied-à-terre à Saint-Gervais, mais sans occuper tout l’espace, alors est-ce que l’on peut faire autre chose dedans? Au moment où on se parle, nous avons des idées, mais rien d’arrêté.»

Ainsi, la municipalité serait bientôt prête à recevoir des propositions pour l’utilisation du bâtiment. «Peut-être aurons-nous des choses qui répondront à nos besoins, que ce soit localement ou régionalement. Nous ne sommes pas intéressés à ce qu’il s’y passe n’importe quoi. Ça fait longtemps que l’on pense à de la restauration, par exemple, et à d’autres choses. Il a besoin de retouches, mais c’est un bâtiment en bonne santé.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des