Transport interurbain sur la route 279 : des données satisfaisantes

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Transport interurbain sur la route 279 : des données satisfaisantes
Les membres du comité de transport de la MRC de Bellechasse lors du lancement de la ligne de la 132 au printemps 2018, à laquelle s'est ajoutée la route 279 en août dernier. (Photo : archives)

BELLECHASSE. Implanté depuis le 5 août seulement par la MRC de Bellechasse, le service de transport interurbain par autobus sur la route 279, qui transite également par les localités de la route 132, offre des statistiques de fréquentation satisfaisantes.

Des données émanant de la MRC de Bellechasse soulignent que du 5 août au 1er novembre, 316 déplacements avaient été enregistrés, ce qui est excellent selon la directrice générale Annick Beaudoin.

Cette dernière ajoute que comme pour la ligne de la route 277 il y a trois ans, il faudra laisser aux gens le temps de découvrir ce service. Soulignons que pour l’année en cours, 2 292 déplacements ont été enregistrés sur la ligne de la 277, statistiques qui ravissent Mme Beaudoin qui ajoute que la fréquentation est à la hausse, même à partir de Lac-Etchemin où les gens sont de plus en plus nombreux à prendre l’autobus.

«C’est certain que les heures de départ ne font pas l’affaire de tout le monde et que c’est plus facile pour certains de prendre leur voiture», mentionne Mme Beaudoin qui ajoute que le service comble un besoin et qu’il est là pour rester.

Même si ce n’est pas à court terme, Mme Beaudoin et le préfet Clément Fillion indiquent que la MRC n’écarte pas la possibilité d’étendre le service à la route 281 d’ici quelques années. Cela dépendra bien sûr des subventions disponibles auprès du ministère des Transports.

«On est en train de monter des clientèles et de rentabiliser le service. Nous avons toujours une préoccupation vis-à-vis le transport collectif, car c’est essentiel afin d’attirer de nouveaux résidents et conserver notre monde. Il faut leur donner des moyens de transport, car il y a beaucoup de personnes âgées qui ne conduisent pas l’hiver et veulent aller magasiner en ville ou se rendre à des rendez-vous médicaux», rappelle M. Fillion.

En dehors du transport interurbain, les statistiques démontrent que pour les 10 premiers mois de l’année 2019, la MRC enregistre 5 914 déplacements pour le service de transport collectif contre 12 212 pour le transport adapté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires