Aide de plus de 525 000 $ au Parc régional Massif du Sud

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Aide de plus de 525 000 $ au Parc régional Massif du Sud
Les ministres Caroline Proulx et Marie-Ève Proulx, de même que la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, entourées d'élus du territoire.

RÉGIONAL. Le Parc régional Massif du Sud reçoit une aide de 526 300 $ pour financer la construction d’un pavillon de service quatre saisons dans le secteur des Trois-Fourches.

Le bâtiment, déjà en construction, comprendra notamment une salle multifonctionnelle pouvant accueillir 150 personnes, une salle à manger ainsi qu’une aire de détente. De plus, une offre d’activités et d’animation devrait être développée en partenariat avec des acteurs locaux. Le budget global du projet s’élève à près de 1,7 million de dollars.

«Ajouter des équipements du genre permet d’élargir l’offre de service, d’accueillir un plus grand nombre de personnes et d’allonger le séjour des gens chez nous», a indiqué la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, présente à l’annonce.

Ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Ève Proulx remarque un potentiel à découvrir en Chaudière-Appalaches. «Pour une amatrice de plein air comme moi, c’est bon de connaitre l’existence de ce site à proximité de chez moi», insiste celle qui est aussi ministre responsable de la région et résidente de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud.

Président de la Corporation qui assure la gestion du parc (CADAMS) et maire de Saint-Philémon, Daniel Pouliot rappelle qu’il a été élevé dans ce que l’on appelle aujourd’hui le parc régional. «Ça a tellement changé. Tu arrives ici aujourd’hui et c’est plein de monde. Il y a plus de vie ici les fins de semaine qu’il y en a au village, notamment grâce au développement domiciliaire qui se fait. Cette évolution, on la fait tous ensemble. »

Le préfet de la MRC de Bellechasse, Clément Fillion a rappelé toute l’histoire entourant la création et l’évolution du parc régional. Il espère maintenant que celui-ci continue sa progression. «L’annonce d’aujourd’hui nous permet de démontrer que le parc continue de progresser. Si on met en place un équipement comme celui-là, c’est que la clientèle grandit. Dans les années 80, nous étions à environ 2 500 à 5 000 clients. Aujourd’hui, on vise le 50 000 au cours des prochaines années.»

Le préfet de la MRC des Etchemins, Richard Couët, voyait lui aussi d’un bon œil les nouveautés proposées au parc régional. «Nous sommes de plus en plus provincial, on le voit. Il est essentiel de développer des choses qui attirent les gens et les services qu’ils ont de besoin.», a-t-il insisté, invitant au passage les deux ministres et la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, à se pencher sur les problématiques reliées au cellulaire dans la région.

Quant au directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches, Richard Moreau, il s’est affiché en promoteur du parc régional. «Ça fait longtemps qu’on attend que le parc progresse. C’est le plus beau terrain de jeu de la Chaudière-Appalaches et c’est la première clientèle que ça va desservir. On peut aussi viser plus loin. Le potentiel de développement est énorme et on le voit arriver.»

L’aide financière du gouvernement du Québec dans le projet approche ainsi les 800 000 $ puisqu’une somme de 250 000 $ avait déjà été accordée par le ministère des Affaires provenant du Fonds d’appui au rayonnement des régions.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des