Cours de Jouvence : une harmonie prête à prendre son envol

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Cours de Jouvence : une harmonie prête à prendre son envol
L’harmonie des cours de Jouvence connaît de plus en plus de popularité, ses responsables voyant grand pour l’avenir. (Photo : gracieuseté)

MUSIQUE. L’harmonie musicale qui a vu le jour à l’automne 2018 dans le cadre des cours de Jouvence de Saint-Damien connait une grande popularité auprès de ses adeptes, tellement qu’elle vise à devenir autonome et se développer comme l’ont fait la chorale L’Air du Temps ou le Chœur de Bellechasse.

Agente de développement et de communications à la municipalité de Saint-Damien, Marie-Hélène Labbé souligne que 27 personnes en font partie et que deux ou trois autres musiciens devraient joindre le groupe après les Fêtes.

«L’harmonie est encore présente dans certaines écoles, mais c’est la première harmonie pour adultes dans la région», précise-t-elle en ajoutant que les participants, qui viennent de Saint-Lazare, d’Honfleur, de Saint-Damien, Saint-Léon et d’autres localités de Bellechasse-Sud, ont entre 10 et 65 ans.

Il s’agit autant de musiciens aguerris que de nouveaux venus qui font leurs premières armes dans le domaine de la musique. «Les gens viennent par plaisir et par souci d’aider les jeunes et former la relève. C’est vraiment en lien avec le côté intergénérationnel des cours de Jouvence», poursuit-elle en précisant qu’on y retrouve plusieurs duos parents-enfants.

Les activités de l’harmonie se tiennent à la salle académique de la Maison de la culture. Les musiciens œuvrent sous la direction musicale de François Samson, ancien enseignant de l’école secondaire de Saint-Damien qui est encore très actif au niveau de l’enseignement. Un autre ancien professeur de musique de l’école secondaire Saint-Damien, Laval Thibodeau, avait démarré le programme à l’automne 2018.

La plupart des instruments utilisés par les membres de l’harmonie, du moins au départ, ont été prêtés par la direction de l’école secondaire. «Sans ce prêt d’instruments, il aurait été impensable de démarrer l’harmonie», précise Mme Labbé qui ajoute que certains membres ont, depuis, acheté leur propre instrument.

L’objectif de l’harmonie sera d’ailleurs de se produire à deux ou trois reprises chaque année. Tout récemment, elle a présenté un concert de Noël et elle se produira, comme l’an dernier, dans la cadre du spectacle Bellechasse All Star, qui sera présenté le 25 avril à la Maison de la culture. Une autre prestation est également prévue pour la fin du mois de mai.

Des cours populaires

Marie-Hélène Labbé souligne que les cours de Jouvence, qui ont entre autres donné naissance à l’harmonie, sont très populaires comme le démontrent les inscriptions qui ne cessent d’augmenter. Près de 240 personnes de tous les âges suivent l’un ou l’autre des 21 cours offerts chaque session.

«Sur le terrain, on voit les fruits que ça porte depuis un an et demi. L’harmonie est l’un des beaux résultats de cela, mais tout fonctionne bien, que ce soit les cours de cuisine, les cours de mini-moteurs et autres», précise Mme Labbé qui rappelle que les cours de Jouvence, mis sur pied par Pauline Mercier en collaboration avec le Club FADOQ de Saint-Damien, sont financés par le programme Québec amie des aînés.

Cette enveloppe budgétaire est gérée par le Club FADOQ de Saint-Damien, en collaboration avec divers partenaires comme l’école secondaire Saint-Damien, la municipalité de Saint-Damien et la Maison de la culture de Bellechasse. Une fois que celle-ci sera épuisée, l’objectif sera de maintenir l’harmonie et les autres cours en collaboration avec différents partenaires du milieu, poursuit Marie-Hélène Labbé.

«Le comité de travail restera en place et la direction de l’école secondaire a déjà manifesté son intérêt à poursuivre son implication. Le but derrière les cours de Jouvence, c’était de partir toutes sortes d’ateliers qui pourraient prendre leur envol et s’autofinancer, en fonction des inscriptions.»

La Maison de la culture de Bellechasse, par l’entremise de son directeur artistique Olivier Leclerc, s’impliquera davantage auprès de la nouvelle harmonie.

Implication de la Maison de la culture

Tout récemment, la Maison de la culture a décidé de prendre l’harmonie des cours de Jouvence sous son aile. Marie-Hélène Labbé n’a pas manqué de souligner l’apport de son directeur artistique, Olivier Leclerc, qui en plus de donner temps et énergie à la cause, a joint le comité de bénévoles en charge de celle-ci.

Olivier Leclerc confirme le tout, mentionnant qu’il travaillait déjà sur des arrangements avec le directeur musical François Samson. Il ajoute que l’organisme est à la recherche d’une nouvelle ressource qui s’occuperait des débutants en leur offrant des cours mieux adaptés à leur situation, ce qui leur permettrait de rejoindre les musiciens aguerris plus rapidement par la suite.

Cette nouvelle association permettra également, selon Mme Labbé, de donner un nouvel envol à l’école de musique de la musique de la Maison de la culture qui se spécialise surtout dans les instruments à cordes (guitare et violon entre autres) et les cours de piano. La création d’une harmonie pour débutants, en parallèle à celle des musiciens plus aguerris, est même envisagée.

«Ceux-ci pourraient jouer ensemble à l’occasion, comme on le fait déjà. Le fait d’avoir des musiciens de plusieurs niveaux amène une entraide entre les participants», précise Mme Labbé qui ajoute que la présentation de deux à trois événements, sur une base annuelle, pourrait devenir la norme.

Olivier Leclerc va même plus loin, lui qui rêve d’un spectacle qui intégrerait tous les volets artistiques des cours de Jouvence, que ce soit l’harmonie et la chorale de Jouvence, ainsi que les arts de la scène comme le théâtre et la danse.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des