Saint-Malachie: changement de cap aux loisirs

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Saint-Malachie: changement de cap aux loisirs
Mis à part la dissolution de son OTJ, la municipalité de Saint-Malachie se prépare en vue de rénover son chalet des loisirs. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

MUNICIPAL. La dissolution prochaine de l’OTJ à Saint-Malachie ne signifie en rien la fin des activités à Saint-Malachie, mais plutôt une façon différentes de faire dans l’organisation.

L’organisme sans but lucratif invite justement les citoyens de la localité, âgés de 18 ans et plus, à une assemblée générale extraordinaire le mercredi 5 février prochain où la dissolution de l’organisme et sa liquidation des biens seront d’abord présentées.

Une nouvelle façon de faire en la matière sera toutefois proposée indique Catherine Patenaude, agente de développement à la municipalité et responsable du dossier. «Les bénévoles en place actuellement ont annoncé qu’ils ne renouvelleraient pas leur mandat, jugeant le fonctionnement actuel trop lourd pour assurer une bonne gestion des loisirs. La municipalité est d’accord avec cette vision et continuera à assurer la mission loisirs.»

L’assemblée pour dissoudre l’OTJ est une obligation légale rappelle Mme Patenaude. «Les choses ont changé depuis 50 ans, moment où l’OTJ avait été crée. Les gens s’impliquent beaucoup moins, et celles et ceux qui le faisaient se sont épuisés avec le temps. La population a maintenant beaucoup d’attente et demande une variété d’activités. Les loisirs sont une responsabilité municipale, raison pour laquelle tout cela se produit.»

Une structure plus équitable

Ainsi, dès la dissolution de l’OTJ St-Malachie Inc., les loisirs seront structurés différemment. Plutôt que de reposer sur un seul et même comité, les responsabilités seront distribuées de façon plus équitable et fonctionnelle, fait valoir Mme Patenaude.

Elle ajoute que la municipalité continuera d’avoir à sa charge les infrastructures de loisirs (ex. : chalet, patinoire, sentier pédestre et skis de fond, soccer, baseball, parc, employés et contractuel, etc.) et la mobilisation des comités pour les programmations saisonnières.

«Les gens intéressés à s’impliquer ou à créer des activités et évènements pourront faire partie des comités à cet effet. De cette façon, les citoyens auront l’opportunité de s’impliquer plus concrètement sans porter le fardeau administratif des loisirs. Des efforts sont aussi mis de l’avant afin de pouvoir mieux outiller les bénévoles dans leurs implications également.»

Mme Patenaude ajoute que certaines activités se font déjà en commun avec des localités voisines, notamment via les camps de jour et par l’entremise de la structure existante dans Bellechasse-Sud, et que les inscriptions aux activités se feront électroniquement pour simplifier les choses.

La municipalité, quant à elle, a déjà inscrit à son budget 2020 le début de travaux visant à renouveler le chalet des loisirs. La première étape sera d’abord de travailler sur des plans et devis, pour ensuite prendre position sur la suite des choses. La municipalité aurait déjà quelques options sur la table et cherche celle qui serait la moins coûteuse à long terme.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des