Campagne de financement pour la SLA

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Campagne de financement pour la SLA
Atteint de la sclérose latérale amyotrophique, Denis Asselin a lancé une campagne de financement pour la Société de la SLA du Québec. (Photo : gracieuseté)

SAINTE-SABINE. Un résident de Sainte-Sabine, Denis Asselin, lance une campagne de financement pour la Société de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) du Québec, qui finance des projets de recherche et des essais cliniques afin de lutter contre cette terrible amyotrophique.

Après plus d’un an de symptômes bizarres, M. Asselin a reçu le diagnostic officiel le 7 octobre dernier. Au cours des 30 dernières années, il devenait la quatrième personne de Sainte-Sabine à être atteinte de cette maladie.

Dans un message publié à la fois sur le site jedonneenligne.org de la SLA ainsi que sur sa page Facebook, il soulignait qu’une cinquième personne originaire de cette localité, soit Ernest Tanguay (Bazou), qui demeure à Saint-Anselme, avait lui aussi reçu le même diagnostic le 20 décembre dernier. «Comme cette maladie atteint de deux à trois personnes par 100 000 habitants chaque année, c’est un ratio incompréhensible versus notre population», indique-t-il.

Les personnes intéressées à soutenir cette campagne de financement peuvent le faire en ligne d’ici le 1er mars via le site internet jedonneenligne.org. Pour ceux qui veulent un reçu aux fins d’impôts, demandez-le. Sinon, des boîtes de dons seront installées dans certains commerces de Sainte-Sabine et des municipalités environnantes entre le 14 et le 21 février.

Denis Asselin a pour objectif d’amasser 6 000 $ et jusqu’ici, plus de 2 000 $ ont déjà été récoltés.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Lise Brousseau Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Lise Brousseau
Invité
Lise Brousseau

Donnez, soyez généreux pour mon beau-frère Dénis