Un deuxième rendez-vous pour Agir collectivement dans Bellechasse

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Un deuxième rendez-vous pour Agir collectivement dans Bellechasse
Il s’agissait de la deuxième rencontre du genre pour Agir collectivement dans Bellechasse. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

SOCIÉTÉ. Une centaine de personnes, dont 20 jeunes provenant des écoles secondaires du territoire de Bellechasse et du Centre d’éducation des adultes, étaient du deuxième rendez-vous d’Agir collectivement dans Bellechasse au complexe sportif et culturel de Sainte-Claire.

La journée a permis au groupe de participer à des discussions entourant différentes thématiques, dont la collaboration intersectorielle et la mobilisation, l’implication des jeunes dans la communauté, la santé mentale et le bien-être des jeunes et de leur famille, de même que la mobilité et le transport.

En guise d’introduction aux séances de travail, des jeunes et des intervenants du milieu ont échangé sur chacun de ces quatre grands enjeux. Six élèves ont pris la parole devant l’assemblée pour présenter des projets dans lesquels ils s’impliquent et dire quel serait, selon eux, le futur idéal en termes de mobilité et de transport en Bellechasse.

Les discussions en groupes de travail ont permis de préciser ce que l’on souhaite voir changer, au bénéfice des 0-21 ans, par rapport à chacun de ces enjeux. De ces échanges ont émergé des pistes d’action, des moyens et des stratégies qui, à terme, pourront être mises en œuvre afin de voir ces changements se concrétiser, résume Marie-Ève Lavoie, agente de développement à la MRC de Bellechasse qui parle entre autres de la nécessité de l’implication des jeunes dans la communauté et dans la façon de faire pour stimuler leur participation.

«Selon plusieurs, les jeunes doivent être eux-mêmes des ambassadeurs de leur génération et faire la promotion de la démarche. On a réussi à en impliquer quelques-uns, notamment pour la promotion de nos formations en parascolaire.»

Les enjeux

Au niveau des différents enjeux étudiés, des constats font à peu près l’unanimité selon elle. L’enjeu de la mobilisation citoyenne fait notamment l’objet de discussions depuis un bon moment. «On cherche toujours à bonifier les éléments déjà existants pour favoriser la communication entre les organisations. Sur l’enjeu de la santé mentale et du bien-être, tous s’accordent pour dire qu’il faut agir le plus tôt possible et sensibiliser les familles par rapport aux saines habitudes de vie. Au niveau de la mobilité et du transport, tout le monde convient qu’il est important de changer les mentalités, sauf que la voiture prend beaucoup de place, particulièrement en région. Nous sommes au tout début de cette réflexion.»

Parmi celles et ceux ayant pris part aux travaux, on remarquait des représentants des secteurs scolaire, communautaire, municipal et économique, ainsi que de la santé et des services sociaux. Les éléments de réflexion et les pistes d’action recueillis tout au long de la journée seront maintenant analysés par un comité de coordination et un plan d’action sera présenté aux partenaires le 23 avril prochain à la salle académique de la Maison de la culture de Bellechasse.

La démarche d’Agir collectivement dans Bellechasse poursuivra son évolution et une meilleure représentativité d’autres tranches d’âge est à l’étude du côté du comité. L’organisation jongle également avec la possibilité de préparer une rencontre de type 5 à 7, afin d’inclure les gens d’affaires dans la réflexion.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des