Besoins pressants au CSSS des Etchemins

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Besoins pressants au CSSS des Etchemins
Besoins de main d’œuvre pressants au CSSS des Etchemins (Photo : Archives)

SANTÉ. Le CISSS de Chaudière-Appalaches lance une vaste opération recrutement dans le but de faire face aux besoins actuels et à venir dans ses établissements.

La situation semble plus urgente au CSSS des Etchemins où préposés à l’entretien ménager, infirmières, infirmières auxiliaires et préposés aux bénéficiaires sont notamment recherchés. «Nous avons besoin de main d’œuvre partout, mais à Lac-Etchemin, nous sommes en recrutement intensif. Ce sont des postes qui sont à durée déterminée, avec des contrats déterminés en fonction de la crise actuelle», explique le responsable de la planification de la main-d’œuvre au CISSS Chaudière-Appalaches, Francis Ostiguy.

«C’est un bon moment pour des gens de venir travailler chez nous pour des personnes qui ont besoin temporairement de faire autre chose et pas nécessairement faire carrière. Nous avons des emplois qui ne nécessitent pas de formation comme préposé à l’hygiène salubrité ou aide de service dans un centre d’hébergement, par exemple», ajoute-t-il.

Chaque fonction est importante dans le domaine de la santé, même celle de la personne qui filtre l’accès aux établissements

Responsable des activités de remplacement au CISSS, Joannie Gagné précise que ces efforts sont surtout déployés à Lac-Etchemin, le recrutement étant plus difficile. «Nous avions des besoins avant, mais ce que l’on fait actuellement, c’est de se préparer au cas où des gens contractaient le virus ou devaient demeurer isolés. Il se pourrait aussi que nous devions accueillir davantage de gens en hébergement, alors nous devrons être prêts le cas échéant.»

Les besoins sont difficiles à chiffrer indique Mme Gagné, puisque tout dépend de la disponibilité des gens qui seront recrutés. «Plusieurs veulent venir prêter main-forte, mais n’ont des disponibilités que quelques jours par semaine. Nous avons des disponibilités de soir et de nuit et c’est difficile à trouver. L’élément, en prévision de, entre aussi en ligne de compte.»

Se préparer au cas….

Il est évident que le CISSS Chaudière-Appalaches cherche à prévoir, étant donné l’incertitude qui plane à certains niveaux. «On prévoit avoir des besoins de remplacement, alors on n’attend pas que le besoin se présente pour déjà faire du recrutement et avoir des gens prêts le cas échéant. Nous sommes à un taux de recrutement intéressant depuis le début de la crise, sauf que c’est plus difficile à certains endroits. On effectue des embauches quotidiennement. Nous avons toujours eu des difficultés à recruter et nous avions des besoins aux Etchemins avant même le COVID-19. Le bassin de population est un facteur qui peut l’affecter.»

En terminant, M.Ostiguy rappelle que le recrutement se poursuit sur l’ensemble du territoire. Ainsi, une ligne téléphonique dédiée au recrutement est d’ailleurs accessible 7 jours/semaine au 1-888-521-0299. «Selon le profil de la personne, nous allons lui demander son curriculum vitae et prévoir une entrevue. Si la personne a déjà des qualifications évidentes ou que l’emploi ne requiert pas de qualifications particulières, nous irons directement à l’entrevue. Nous avons recruté près de 250 personnes depuis le début de la crise et on se doit de continuer.»

Partager cet article

4
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
David GouletDaniel MorrissetteEric Gourdejohanne bilodeau Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
johanne bilodeau
Invité
johanne bilodeau

je suis infirmiere retraitée j’ai travaillé 38 ans HEJ à Québec j’habite le lac etchemin si vous avec besoin.

Daniel Morrissette
Invité
Daniel Morrissette

Avez-vous besoin de cuisinier ou aide alimentaire?

David Goulet
Invité
David Goulet

J’ai un an de soins infirmiers de fait au cégep. J’ai un baccalauréat en biochimie aussi et je travaille à temps partiel comme assistant technique en pharmacie. Je pense que je pourrais être utile ! De nuit s’il le faut même ! J’ai déjà envoyé mes documents d’embauche au CISSSCa mais ça tarde à me répondre. Je suis de St Prosper en plus !