Près de 550 embauches au CISSS Chaudière-Appalaches

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Près de 550 embauches au CISSS Chaudière-Appalaches
Le CISSS de Chaudière-Appalaches a obtenu du succès pour embaucher des gens récemment (Photo : Archives)

SANTÉ. Pendant que le premier ministre François Legault passait la dernière semaine à demander des renforts, particulièrement dans les CHSLD, environ 550 personnes, de différentes compétences, ont été embauchées au CISSS de Chaudière-Appalaches au cours des dernières semaines, au cas où une situation de pandémie se produisait.

Ce ne sont pas tous les candidats qui sont toutefois à l’œuvre au sein des différents établissements, puisque le taux d’hospitalisation est bas dans la région et qu’aucune véritable éclosion ne s’est produite dans nos CHSLD, mis à part les situations survenues dans deux établissements de Lévis, soit le Manoir Liverpool (Saint-Romuald) et le Manoir de l’Arbre argenté (Lévis), indique Maryse Rodrigue du service des communications du CISSS. «Pour l’instant, cette banque de candidats nous permet de répondre aux besoins actuels et à venir dans nos différentes installations.»

Elle ajoute que depuis le début de la pandémie, le CISSS de Chaudière-Appalaches a contacté toutes ses infirmières retraitées ainsi que celles qui se sont manifestées par les listes JE CONTRIBUE émises par le gouvernement. «La réponse de la population a été fort appréciée et utile. Nous avons procédé à des réembauches et à des entrevues selon le cas. En fonction des disponibilités et des intérêts des personnes, elles ont été prévues au travail. Nous avons aussi reçu beaucoup d’offres de candidats afin de travailler dans les cliniques de dépistage et répondre à des appels téléphoniques (811).»

Une campagne de recrutement, pour se joindre aux employés du CISSS, avait aussi été mise sur pied dans le but de recruter du personnel pour des emplois qui ne nécessitent pas de formation académique. La réponse a aussi été bonne, fait-elle valoir. «Actuellement, nos principaux besoins sont auprès de nos aînés. Nous cherchons davantage du personnel qualifié ayant déjà une formation, particulièrement des infirmières, infirmières auxiliaires et préposés aux bénéficiaires. »

Des personnes se sont toutefois manifestées au cours des derniers jours indiquant avoir manifesté leur intérêt, mais n’avoir reçu aucune réponse depuis. Mme Rodrigue n’écarte pas que certaines personnes pourraient avoir été oubliées, mais que l’organisation doit aussi jongler avec les disponibilités limitées des candidats et les endroits où le candidat veut travailler

«Il est possible que des personnes ayant offert leur aide ne soient pas encore contactées si elles ne correspondent pas aux besoins recherchés. De plus, il y a eu certains désistements quand on appelle pour travailler dans des milieux plus à risque. Finalement, les quarts de travail de soir, nuit et fin de semaine sont plus difficiles à combler.»

Entretemps, le CISSS continue son travail afin d’être prêt à toute situation, si une éclosion devait survenir les besoins seraient beaucoup plus importants que présentement qu’à l’heure actuelle. Les gens qui désirent toujours postuler peuvent le faire en communiquant directement avec la ligne Recrutement :  1 888 521-0299. La ligne est ouverte de 8 h à 16h 7 jours/7

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des