Un défi virtuel pour LEUCAN à Sainte-Justine

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Un défi virtuel pour LEUCAN à Sainte-Justine
Marie-Fay fait partie des courageuses ayant participé au Défi cette année (Photo : gracieuseté)

CAUSE. La pandémie entourant la Covid-19 n’a pas empêché quelques élèves de l’école des Appalaches de Sainte-Justine de tenir le traditionnel Défi têtes rasées au profit de LEUCAN.

Pendant la semaine du 27 avril dernier, des élèves de 5e et 6e année, toutes résidentes de Sainte-Justine ont choisi d’aller de l’avant de manière virtuelle et grâce à la collaboration de membres de leurs familles respectives dans le cadre de confinement actuellement imposé.

Coralie fait partie des courageuses ayant participé au Défi cette année

Ce sont finalement huit participantes, ainsi qu’un intervenant, qui se sont prêtées au jeu et sont allées de l’avant pour recueillir la jolie somme de 2 450 $, montant qui servira la cause des enfants atteints de cancer et leur famille.

Chapeau à Élodie Lapointe, Marilou Vachon, Florence Denis, Anna Roy, Coralie Fortier, Marie-Fay Charrette, Mélina Racine, Mia Fournier, et à l’intervenant du secondaire Michael Turmel pour leur implication, de même qu’aux membres de leur famille pour avoir accepté de jouer le rôle de coiffeuse ou de monteur vidéo pour l’occasion.

LEUCAN invite d’ailleurs la population à participer à une version virtuelle du Grand rassemblement du Défi têtes rasées ce 31 mai. «Cette année, le Défi têtes rasées LEUCAN fête ses 20 ans. On veut rassembler les gens et célébrer ensemble 20 années de solidarité. Surtout, on veut montrer aux familles dont un enfant est atteint de cancer que notre région comme tout le Québec est derrière elles», explique Nathalie Matte, directrice provinciale, développement philanthropique et directrice régionale LEUCAN région Québec. La porte-parole cette année est la chanteuse Marie-Mai.

La page Facebook de l’école permet de visionner les vidéos tournées pour l’occasion. https://www.facebook.com/appalaches/

L’intervenant de l’école, Michael Turmel, a voulu inspirer les jeunes élèves à sa façon.
Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des