Covid-19: inquiétudes à Old Orchard Beach

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Covid-19: inquiétudes à Old Orchard Beach
La fameux Pier sur la plage d'Old Orchard (Photo : Capture d'écran)

TOURISME. L’un des sites touristiques d’été les plus prisés des québécois aura-t-il une saison touristique et quand pourrait-elle commencer ? C’est la question que se posent les gens d’affaires à Old Orchard Beach, alors que la pandémie du Covid-19 continue de causer bien des soucis.

Directrice exécutive de la chambre de commerce d’Old Orchard Beach,  Kim Howard  observe de nombreuses inquiétudes chez ses membres. «Nos entreprises doivent composer avec la situation de la fermeture des frontières qui, comme bien des choses, peuvent changer de jours en jours. Nous avons beaucoup de québécois et de canadiens qui choisissent de venir chez-nous chaque été, alors il est certain que l’on espère les recevoir et que tout le monde soit en sécurité, ce sera la clé.»

À l’image de plusieurs régions rurales au Québec, dont Chaudière-Appalaches, l’État du Maine a connu l’un des taux d’hospitalisation et de mortalité les plus bas aux États-Unis, sauf que son économie dépend fortement des visiteurs en été. La frontière sera fermée entre le Canada et les Etats-Unis, au moins jusqu’au 21 juin prochain. Aussi, les visiteurs de l’extérieur de l’État du Maine doivent se mettre en quarantaine et s’isoler pendant 14 jours dès leur arrivée, avant de faire quelqu’activité que ce soit.

Le long week-end d’il y a quelques jours représente généralement le lancement de la saison touristique à Old Orchard Beach, indique Mme Howard, et déjà quelques-uns de ses membres lui ont indiqué avoir remarqué une énorme différence d’achalandage par rapport aux années passées. «Plusieurs ont remarqué l’absence de touristes canadiens pour qui le week-end était un rendez-vous annuel, alors ce sont déjà des répercussions négatives. Le prolongement de la fermeture des frontières cause des soucis additionnels et il est certain que l’on surveille ça de près.»

À titre d’exemple, un décret de déconfinement a été publié le 28 avril dernier par la gouverneure de l’état, la démocrate Janet Mills, qui établit une voie en quatre phases pour une réouverture de l’économie du Maine. Ce plan ne fait naturellement pas l’unanimité, étant très prolongé dans le temps.

Une première étape est déjà débutée et sera suivie d’une 2e le 1er juin. L’hébergement et les terrains de camping peuvent ouvrir pour les résidents du Maine et ceux de l’extérieur de l’État qui ont respecté une quarantaine de 14 jours. Des rassemblements de 50 ou moins seront bientôt autorisés. L’étape 3, qui débutera en juillet et août, conserverait la quarantaine de 14 jours pour ceux de l’extérieur du Maine et permettrait l’ouverture des bars, des bateaux charter et des excursions en bateau.

Si les frontières venaient à ouvrir, Mme Howard est d’avis que les commerçants d’Old Orchard pourraient chercher à prolonger la saison estivale dans le but de combler les pertes engendrées par la crise. «On espère peut-être pouvoir étirer la saison de quelques jours ou semaines, alors peut-être que des Québécois et des Canadiens pourront planifier des vacances chez-nous à l’automne plutôt qu’en été.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des