Un été de spectacle à l’eau

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Un été de spectacle à l’eau
Les Poffins: Norman Patoine et Richard Savoie. (Photo : gracieuseté EWAEE Photography)

MUSIQUE. Comme bien des musiciens, Norman Patoine et Richard Savoie, mieux connus comme étant Les Poffins, sont des habitués des festivals, mariages, campings, événements corporatifs, bars et autres. Eh bien cet été, pour la première fois depuis 20 ans, vous ne les verrez possiblement pas en raison de la pandémie.

À l’image de leurs collègues de la région et d’ailleurs, le duo doit ainsi faire face à une situation particulière. «Nous travaillons toutes les fins de semaine depuis 20 ans. C’est la première fois qu’on doit trouver un plan B», indique Norman Patoine.

Contrairement à son collègue, Richard Savoie avait une alternative et peut s’impliquer au sein de l’entreprise familiale qui œuvre en immobilier. «J’ai la chance d’avoir un autre emploi qui fait que je ne suis pas au dépourvu, contrairement à d’autres musiciens.»

Normand Patoine, de son côté, s’occupe de différentes façons malgré tout. Il rénove sa maison et a choisi de suivre un cours en ligne d’analyse technique des marchés boursiers. «Je n’ai jamais travaillé autant. Je m’ennuie de la musique, mais je ne m’ennuie pas», dit-il en riant.

Par ailleurs, les deux artistes savent pertinemment que la situation est la même pour tous et que tous espèrent que la situation reviendra à la normale rapidement. «C’est sûr que ça ne fait pas notre affaire, comme bien du monde, mais on n’a pas le choix d’être résilient», lance Normand Patoine.

Richard Savoie dit ne pas avoir fait une croix sur l’été 2020, malgré tout. «Ça force tout le monde à trouver des alternatives. On a vu des amis musiciens faire des prestations sur le web sauf que nous, on s’entendait tous les deux pour dire que ce n’était pas la même chose. Nous avons besoin de sentir la réponse du public et pour cela, on se doit de les voir.»

Il dit avoir reçu une communication d’un terrain de camping de la région où ils devaient se produire cet été et qui pourrait leur proposer des choses. «Ils m’ont dit qu’ils n’avaient rien annulé, sauf qu’on se doit d’attendre de connaitre quelles seront les règles applicables et comment la situation va évoluer au cours de l’été. Rien ne garantit que l’on pourra tout de même jouer à l’extérieur, parce que les règles sur les regroupements demeurent les mêmes pour le moment.»

Entretemps, le duo suivra de près le dénouement de la crise sanitaire. «On attend que les rassemblements soient à nouveau permis. On a très hâte de pouvoir recommencer», lance Normand Patoine.

«On a choisi de faire patienter les gens pour que lorsqu’un feu vert sera donné, ils aient hâte de nous voir et nous aussi de les revoir», conclu Richard Savoie.

(Avec la collaboration d’Hubert Lapointe)

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des