Convention signée à la Coopérative de services à domicile des Etchemins

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Convention signée à la Coopérative de services à domicile des Etchemins
Membres du personnel, du conseil d'administration, de la direction et des représentants du syndicat ont vulgarisé les termes de la nouvelle convention collective. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

COMMUNAUTAIRE. La Coopérative de services à domicile des Etchemins s’est entendue avec sa soixantaine d’employés (ées) sur les termes d’une nouvelle convention collective. La dernière remontait à il y a 7 ans, mis-à-part une mise à jour salariale il y a quelques années.

Débutées en mars dernier, les négociations entre les deux parties impliquées ont dû être suspendues quelques semaines en raison de la pandémie entourant la Covid-19. Les discussions se sont remises en branle en juin pour finalement aboutir rapidement à un dénouement positif.

Les employés de la coopérative recevront une augmentation salariale de 8,25 % dès la première année et rétroactive au 1er avril dernier. La nouvelle convention améliore également les conditions de travail au niveau des congés personnels, les vacances, le remboursement des frais de déplacement, de même que les primes applicables les soirs, nuits et fins de semaine. «L’augmentation est défrayée uniquement par la coopérative et ne tient pas compte des primes gouvernementales reliées à la Covid qui elles, sont renouvelées de semaine en semaine», précise la directrice générale de la coopérative, Mélanie Gagnon.

La coopérative a pris l’initiative de majorer la prime de ses employées pendant la pandémie et n’a pas attendu l’aide gouvernementale pour le faire. Nous avions une entente de principe au début du mois de mars, sauf que la Covid est arrivée et nous ne pouvions tenir d’assemblées. Il fallait aussi tenir compte de la capacité de payer de la coopérative dans nos discussions», indique Paul-André Caron, conseiller syndical à la FTQ.

L’importance de l’aide à la personne

«Nous souhaitions que notre personnel ait le meilleur salaire possible, compte tenu des prévisions que nous avions en termes de revenus. Il y a aussi une tendance qui fait que les services à la personne sont en augmentation. Il faut donc que ce soit plus facile pour que l’aide à la personne se fasse convenablement», ajoute Marcel Vermette, membre du conseil d’administration.

La coopérative s’attend d’ailleurs recruter davantage de personnel et devoir former davantage ses employées dans le futur pour répondre à cette tendance. M. Vermette ajoute que le gouvernement pourrait en faire davantage à ce chapitre. «C’est là que pourrait s’investir l’aide du gouvernement pour investir davantage les services d’aide à la personne et en soins à domicile.»

Le personnel de la coopérative réalise différentes tâches qui visent à favoriser le maintien à domicile des citoyens de la MRC des Etchemins, dont de l’entretien ménager, la préparation de repas, de l’aide à la personne et du répit.

L’entreprise d’économie sociale compte plus de 750 membres et près d’une dizaine d’emplois y sont actuellement offerts, particulièrement aux extrémités du territoire. Les besoins se situent surtout L’an dernier, la coopérative a offert près de 54 000 heures de services à près de 575 utilisateurs répartis dans les 13 municipalités de la MRC.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Christian Rouillard Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Christian Rouillard
Invité
Christian Rouillard

Félicitations à ces personnes qui ont su reconnaître la valeur des tâches accomplies aussi bien sur le terrain auprès de la clientèle qu’au niveau administratif. Des négociations menées de bonne foi rendent souvent les choses beaucoup plus faciles et surtout font que le respect est mutuel!