Radio Bellechasse-Etchemins obtient 546 000 $

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Radio Bellechasse-Etchemins obtient 546 000 $
La députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, avait une bonne nouvelle pour les dirigeants de Passion-FM (Photo : Photo La Voix du Sud – Éric Gourde)

COMMUNICATIONS. Québec annonce le versement d’une aide financière de 546 000 $ à Passion-FM, Radio Bellechasse-Etchemins, pour mener à terme son projet de relocalisation.

La députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, en a fait l’annonce lundi dernier au nom de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy. Le projet de 900 000 $ comprend, notamment, l’achat de nouveaux équipements, en plus de l’acquisition d’un terrain pour y ériger le nouvel édifice, sur la route 277.

Outre l’aide du ministère, les MRC de Bellechasse et Etchemins avec 125 000 $, la SADC Bellechasse-Etchemins et la municipalité de Lac-Etchemin avec 10 000 $ ont déjà confirmé leur soutien. Des démarches auprès du Fonds régional de Desjardins, pour une somme de 100 000 $, ont aussi été adressées.

Le président de Passion-FM, Marcel Rancourt, était particulièrement heureux de la nouvelle. «On a fait un p’tit miracle. On va pouvoir réaliser l’ensemble du projet en l’espace d’un an environ, alors que c’est deux et même trois ans habituellement.»

La députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, a elle aussi souligné la rapidité avec laquelle le dossier a évolué. «La ministre Roy a été réceptive dès le départ, mais c’est aussi l’implication de beaucoup de personnes chez les partenaires qui a fait que le dossier a avancé aussi vite. C’est un travail d’équipe qui nous conduit à faire cette annonce dans un délai aussi rapide.»

Déménagement nécessaire

La radio régionale s’était vu forcée de travailler sur une possible relocalisation à la suite de l’annonce de la fermeture de l’immeuble où sont situés les studios de la station à Lac-Etchemin, soit les Résidences et centre communautaire des Etchemins. La vente récente de l’immeuble des Résidences et centre communautaire des Etchemins est survenue alors que le processus de relocalisation était à peu près complété, indique M. Rancourt qui convient que l’organisme aurait pu demeurer au même endroit, sauf que les délais concernés dans tout le dossier rendant la chose à peu près impossible.

«Nous avons été convoqués en septembre 2019 où nous avons appris que l’on devait déménager au 31 décembre 2020. Nous avons fait des démarches auprès de la Société d’habitation du Québec et à deux reprises, on nous a dit que nous ne pouvions pas prolonger le délai. S’il n’y avait pas de nouveau propriétaire, le bâtiment fermait. Quand le nouveau propriétaire s’est manifesté, nous avions reçu réponse de la ministre que nous aurions de l’aide», a-t-il précisé.

Selon lui, ce déménagement n’est pas un luxe. «Ça fait 27 ans que nous sommes dans un sous-sol et on sécurise plein de choses, notamment le confort de nos employés et nos équipements du même coup. Le projet inclut une modernisation de nos installations sur le Mont-Orignal et l’achat de nouveaux équipements», a-t-il insisté, ajoutant que le dossier du studio-satellite dans Bellechasse demeurait d’actualité. «Il faudra voir la position de la municipalité de Saint-Raphaël sur l’avenir du bâtiment où nous logeons à l’heure actuelle avant toute chose.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des