Kerry Sainte-Claire: le dossier de l’eau franchit une étape

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Kerry Sainte-Claire: le dossier de l’eau franchit une étape
L'usine Kerry à Sainte-Claire est au cœur de bien des discussions à Sainte-Claire depuis un certain temps. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

ÉCONOMIE.  Le conseil municipal de Sainte-Claire a approuvé par résolution, le 5 octobre dernier, une implication à raison de 30 % dans le dossier Kerry.

L’entreprise cherche depuis plusieurs mois à obtenir davantage d’eau potable de la part de la municipalité pour assurer son développement. L’entreprise Kerry avait déjà établi sa participation à 70 %, soit un maximum de 1,4 millions de dollars. La municipalité a d’ailleurs adopté, le même soir, le règlement d’emprunt de 1 783 000 $ sur une période de dix ans, nécessaire à la démarche.

Selon les plus récentes modalités, la part de la municipalité représentera un maximum de 600 000 $, dont 450 000 $ via un règlement d’emprunt. Pour les citoyens, la facture équivaudrait à 1,3 cent du 100 $ d’évaluation, soit 23 $ annuellement pour une résidence évaluée à 175 500 $.

La plus récente étude sur le sujet date du 9 septembre et évalue les coûts de la démarche à 2 millions de dollars. La capacité quotidienne de la production en eau passera de 2 592 mètre-cubes à 4 000 mètres-cubes par jour. La municipalité elle-même prévoit des besoins avoisinant les 1 100 mètres-cubes par jour, sauf que les besoins de l’entreprise pourraient atteindre 2 200 mètres-cubes à moyen terme.

Le règlement de ce dossier permettrait de sécuriser les 280 emplois offerts par l’usine. La difficulté d’obtenir de l’eau en quantité suffisante a toutefois déjà eu un impact négatif puisqu’une ligne de produit sera déménagée à Savannah, en Georgie, à la fin de l’année. Une entente industrielle entre Kerry et la municipalité est à venir et la population est actuellement appelée à se prononcer sur l’emprunt de la localité.

Possiblement pas d’élections municipales

Par ailleurs, le conseil municipal a demandé au ministère des Affaires municipales de ne pas tenir d’élection à la mairie, jusqu’à la prochaine élection municipale, en raison de la pandémie actuelle. Une élection serait nécessaire pour remplacer la mairesse Denise Dulac qui a récemment quitté ses fonctions.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires