Prévention incendie : la RISEDE volera de ses propres ailes

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Prévention incendie : la RISEDE volera de ses propres ailes
Le directeur de la Régie des incendies du secteur Est des Etchemins, Pierre Morneau, agira également à titre de préventionniste pour les cinq municipalités desservies par cette entité. (Photo : La Voix du Sud - Archives)

INCENDIE. Les cinq municipalités couvertes par la Régie des incendies du secteur Est des Etchemins (RISEDE) se retirent du service de prévention offert par la MRC des Etchemins.

Présidente de la régie et mairesse de Saint-Magloire, Marielle Lemieux souligne que cette décision n’est pas nouvelle et était connue de la MRC depuis la mise en service de la régie, en janvier 2018.

Comme il a complété avec succès sa formation de préventionniste au cours des derniers mois, le directeur du service incendie de la régie, Pierre Morneau, jouera dorénavant ce rôle auprès des municipalités de Saint-Magloire, Sainte-Sabine, Sainte-Justine, Saint-Camille et Saint-Cyprien. Son mandat touchera principalement les entreprises et les bâtiments publics, le secteur résidentiel demeurant sous la responsabilité des services incendie eux-mêmes.

Les municipalités concernées devront adopter des résolutions confirmant leur décision de retirer la compétence du volet prévention à la MRC, afin de la confier à M. Morneau qui entend prendre charge des différents dossiers de prévention de manière graduelle.

Cette décision et le fait que les municipalités de Lac-Etchemin et Saint-Luc ne sont pas inscrites au volet prévention de la MRC forceront cette dernière à revoir, du moins en partie, le mandat du préventionniste Stéphane Royer qui continuera à desservir six des 13 localités du territoire à ce niveau, soit celles de Sainte-Rose, Saint-Prosper, Saint-Benjamin, Sainte-Aurélie, Saint-Louis et Saint-Zacharie. Cette réévaluation se fera éventuellement, mais pas tout de suite, a tenu à souligner la directrice générale Dominique Vien qui ajoute que le statu quo demeurait pour le moment.

M. Royer poursuivra toutefois son mandat au niveau de la mise en œuvre du schéma de couverture de risques, et ce, pour l’ensemble de la MRC et de ses 13 municipalités.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires