Nouveau sentier de motoneige en préparation dans le Massif du Sud

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Nouveau sentier de motoneige en préparation dans le Massif du Sud
Les travaux d’aménagement du nouveau sentier de motoneige vont bon train dans le secteur du Parc régional Massif du Sud. (Photo : gracieuseté)

TOURISME. Un nouveau sentier de motoneige sera en service, cet hiver, dans le secteur du Parc régional Massif du Sud, principalement sur le territoire de Saint-Magloire.

Ce nouveau sentier panoramique s’élancera du Mont-Saint-Magloire pour emprunter un ancien sentier de ski de fond et rejoindre la route des éoliennes puis le sentier du Club La Tour de Buckland, ce qui mènera ensuite les motoneigistes vers la Station touristique Massif du Sud.

Les travaux d’aménagement de ce nouveau tronçon de 9 km ont débuté la semaine dernière et devraient être complétés dans environ deux semaines, indique le directeur général du Parc régional Massif du Sud, Jean-François Préfontaine.

La Corporation d’aménagement et de Développement du Massif du Sud (CADMS) agit à titre de maître d’œuvre du fait que le nouveau sentier se trouve sur des terres publiques qui, elles, sont gérées par la CADMS, par délégation des MRC de Bellechasse et des Etchemins. L’entretien du sentier, en période hivernale, sera sous la responsabilité du Club de motoneige des Etchemins.

Soulignons que les travaux comprennent, dans un premier temps, l’élargissement sur 7 à 8 mètres de l’emprise de la route principale des éoliennes, ce qui permettra aux motoneigistes de longer celle-ci tout en laissant le libre accès à cette dernière.

On élargira ensuite, sur une largeur d’un mètre, le sentier H qui servait autrefois à la pratique du ski de fond et deviendra donc un sentier de motoneige. En été, le même sentier continuera à accueillir marcheurs et adeptes de vélo de montagne, comme c’est le cas actuellement.

Dans les deux cas, des travaux de stabilisation des sols accompagneront le déboisement des sentiers, ce qui permettra le passage sécuritaire des motoneigistes, mais aussi de la machinerie nécessaire à leur entretien.

Deux entreprises de Saint-Magloire, soit les Entreprises forestières Étienne Ménard et les Entreprises forestières Saint-Magloire, ont été engagées pour la réalisation de ces travaux qui commanderont des investissements avoisinant les 100 000 $.

Des points de vue à découvrir

Tout comme Jean-François Préfontaine, le président du Club de motoneige des Etchemins, Martin Nicol, se réjouit de la réalisation de ce nouveau sentier qui permettra de régler les problèmes de sécurité qui avaient été notés par le passé, tout en offrant de paysages à couper le souffle.

Le président du Club de motoneige des Etchemins, Martin Nicol, se réjouit du dénouement positif de ce dossier.

« Ce nouveau sentier permettra aux motoneigistes de découvrir de très beaux points de vue. Si les gens étaient réticents au départ, tout le monde en est convaincu. Nous avons maintenant un produit d’appel touristique des plus intéressants pour la motoneige », indique M. Préfontaine qui ajoute que cela permettra de pérenniser l’activité de motoneige dans le secteur à très long terme.

MM. Préfontaine et Nicol soulignent que ces travaux seront suivis, l’an prochain, d’une phase 2 permettant au sentier 549 de déboucher directement vers Saint-Philémon, tout en éliminant la circulation le long du rang St-Alexis et de la route du Massif.

« Il y a eu des visites sur le terrain. Cet hiver, ça va longer le rang St-Alexis, mais le but sera de faciliter l’accès vers la station de ski et d’éviter tous les problèmes que l’on trouve le long de ces deux artères importantes », précise M. Nicol.

Le directeur général du Parc régional Massif du Sud, Jean-François Préfontaine, est d’avis que le nouveau sentier deviendra un produit d’appel touristique des plus intéressants pour la motoneige.

Jean-François Préfontaine ajoute qu’une partie de la solution pourrait passer par des terrains appartenant à la Corporation. Des terres privées se trouvent aussi sur le tracé envisagé et des droits de passage restent toujours à négocier à ce niveau. « Ce tracé pourrait présenter quelques défis techniques sur le terrain, mais rien d’insurmontable », insiste-t-il.

Rappelons la réalisation de ce nouveau projet fait suite à une rencontre de concertation tenue en mars dernier à la MRC des Etchemins et qui avait permis l’atteinte d’un consensus entre les intervenants impliqués au dossier. Une fois l’approbation des deux ministères concernés (MERN et MFFP) obtenue, ce qui ne s’est fait que récemment, les travaux ont pu être lancés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires