Arénas de la région : bulles familiales et patinage libre au programme

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Arénas de la région : bulles familiales et patinage libre au programme
À l'aréna de Sainte-Claire, la location de glace par bulle familiale est très populaire. (Photo : gracieuseté)

SPORTS. Depuis que les MRC de Bellechasse-Etchemins sont en zone rouge, les responsables des différents arénas de la région tentent tant bien que mal de maintenir un minimum d’opérations, dans le respect des normes sanitaires et des limites qui leur sont imposées par la Santé publique et le gouvernement Legault.

Dans la MRC de Bellechasse, trois des quatre responsables d’arénas interviewés disent ne louer que des heures de glace en bulles familiales, préférant éviter le patinage libre qui selon eux est plus difficile à gérer et contrôler.

À l’aréna de Sainte-Claire, le directeur des loisirs, Rémi Roy, souligne que le concept est très populaire, des locations étant offertes sept jours sur sept depuis le 9 octobre dernier. Les gens utilisent toute la surface glacée, celle-ci n’étant pas divisée.

Ainsi, des familles louent des heures de glace du lundi au vendredi, de 16 h à 20 h, ainsi que les samedis et dimanches de 7 h le matin à 21 h. « Nous sommes obligés de refuser des gens, tellement c’est populaire. Si on avait une deuxième glace, on pourrait assurément y louer des heures », signale M. Roy qui, comme ses collègues, s’adapte de mois en mois, en fonction des annonces gouvernementales.

« Les prix sont raisonnables et c’est parfait pour les gens qui peuvent et, surtout, veulent bouger. Ça risque d’être encore plus populaire avec la période des Fêtes qui s’en vient, surtout si les jeunes ont un mois de vacances et qu’on reste en zone rouge », ajoute-t-il.

Saint-Anselme

À l’aréna de Saint-Anselme, Claude Lavoie souligne qu’une quarantaine d’heures sont réservées chaque semaine, depuis le 4 novembre, pour les bulles familiales. Ces heures de glace étaient offertes les mercredis, jeudis et samedis au départ, mais d’autres s’ajouteront les vendredis et dimanches à compter de ce week-end. M. Lavoie confirme que la demande est importante et que cette offre de services répond à un réel besoin dans la population. Trois nouveaux blocs de location seront offerts entre le 25 novembre et le 12 décembre et à cela s’ajoutera la possibilité, pour ceux qui le souhaitent, d’utiliser le sentier glacé du Boisé des Marianistes qui sera accessible au public dès que les conditions climatiques le permettront.

Saint-Damien

Du côté de l’aréna de Saint-Damien, Pascal Gonthier signale que des heures de glace sont offertes les samedis et dimanches seulement, à raison de 10 heures par jour, ce qui représente entre 40 et 50 utilisateurs quotidiennement. « Nous avons beaucoup d’habitués qui sont là sur une base régulière. On a une bonne liste d’attente », mentionne M. Gonthier qui ajoute que sa clientèle provient de Bellechasse, surtout, mais aussi de Lévis, de Saint-Joseph et Sainte-Marie.

Saint-Henri

À Saint-Henri, le directeur des loisirs, Alain Cadoret, souligne que l’aréna est mise uniquement à la disposition des groupes-bulles du programme de sports-études des Corsaires de Pointe-Lévy, rattachés à la Polyvalente de Lévis, qui s’y rendent chaque jour à tour de rôle, en matinée du lundi au jeudi. M. Cadoret ajoute que le conseil municipal avait décidé de soutenir les efforts du gouvernement en ne louant aucune heure de glace pour les bulles familiales et que cette situation s’appliquera tant que la région demeurera en zone rouge.

À l’aréna de Lac-Etchemin, une division permet de séparer la glace en deux pour les locations en bulles familiales

Lac-Etchemin

Du côté de l’aréna de Lac-Etchemin, le responsable José Poulin souligne que des locations en bulles familiales s’effectuent depuis le 1er novembre. Contrairement à ce qui se passe dans Bellechasse, des heures de patinage libre sont aussi à l’agenda, tout comme à Sainte-Justine et Saint-Prosper.

Aucune location en bulle familiale n’a lieu en semaine, la demande étant nulle à ce niveau. Les mardis et mercredis soirs, des locations en «demi-glaces» permettent à des adeptes de patinage artistique d’avoir droit à des cours privés avec leur entraîneur.

« Habituellement, le patineur est seul avec son enseignant. Si ce dernier a deux enfants de la même famille qui suivent des cours ensemble, ils peuvent être sur la glace en même temps », précise-t-il en ajoutant que ces cours sont offerts entre 16 h 30 et 19 h, en temps normal.

À 50 $ l’heure, la location est plus qu’abordable pour les familles concernées, confirme M. Poulin qui ajoute que les locations en bulles familiales se déroulent, elles aussi, sur des demi-glaces. Celles-ci ont lieu les samedis et dimanches matins pour le moment, la demande se situant à ce niveau. Chaque dimanche à compter du 29 septembre toutefois, les bulles familiales pourront utiliser l’entièreté de la glace, mais la priorité sera donnée au patinage libre pour lequel des heures seront ajoutées. Tous les horaires du patinage et des bulles familiales se trouvent sur le site internet de la municipalité.

Sainte-Justine

Au Centre sportif Claude-Bédard de Sainte-Justine, où l’action est en cours depuis le début du mois de novembre, le directeur des loisirs Roland Charest souligne que des sessions de patinage libre sont offertes les samedis et dimanches, entre 14 h et 19 h 30. Une séance était a été offerte lors de la journée pédagogique du vendredi 6 novembre et il en sera de même pour celle du 20 novembre, entre 14 h et 19 h. En tout, seulement 23 patineurs peuvent être sur la glace en même temps et ceux-ci doivent respecter les normes sanitaires en vigueur.

Pour le moment, soulignons qu’il il n’y a que deux locations de glace en cellule familiale, soit une le samedi et une le dimanche, mais M. Charest est convaincu que d’autres s’ajouteront si la MRC des Etchemins devait rester en zone rouge après le 23 novembre, surtout que le prix (50 $ de l’heure) est abordable et que les gens ont besoin de faire de l’activité physique.

Saint-Prosper

Du côté du Centre récréatif Desjardins de Saint-Prosper, la responsable des loisirs, Geneviève Talbot, souligne que deux séances de patinage libre à 23 personnes, maximum, sont offertes le vendredi soir et le samedi en journée, et ce, depuis que la MRC des Etchemins est en zone rouge. Des locations en bulles familiales sont également offertes, Mme Talbot ajoutant que de sept à 10 réservations du genre étant réalisées chaque fin de semaine.

Elle n’écarte pas la possibilité d’ajouter des heures supplémentaires, notamment pour le patinage libre, si la demande devait augmenter. Les utilisateurs proviennent autant de la région de Saint-Prosper que de Saint-Georges.

Patinage libre en priorité à Saint-Odilon

La municipalité de Saint-Odilon et son service des loisirs font un peu bande à part avec trois heures de patinage libre en semaine depuis l’ouverture le 4 novembre, soit de 16 h à 19 h du lundi au vendredi, ainsi que cinq heures le samedi (de 10 h à 15 h) et quatre le dimanche (13 h à 17 h).

Le directeur des loisirs, Jean-François Breton, souligne qu’un maximum de 24 patineurs à la fois est autorisé sur la glace et que les gens respectent très bien cette consigne ainsi que les normes sanitaires en vigueur. En ce qui a trait aux locations de bulles familiales, celles-ci s’amorçaient ce mercredi 18 novembre. Deux familles ont réservé des heures sur une base régulières et deux autres devraient s’ajouter d’ici peu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires