Année compliquée pour la Chambre de commerce de Sainte-Justine

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Année compliquée pour la Chambre de commerce de Sainte-Justine
Martin Chabot est, depuis février, président intérimaire de la Chambre de commerce de Sainte-Justine. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

ÉCONOMIE. L’actuelle pandémie a des effets négatifs sur de nombreuses entreprises de la région et de partout au Québec, ce fait est connu de tous. C’est aussi le cas pour plusieurs organismes et la Chambre de commerce de Sainte-Justine n’échappe pas à cette réalité.

Président intérimaire de la Chambre de commerce, Martin Chabot souligne que les activités de l’organisme ont toutes été mises de côté depuis le confinement.

« La dernière rencontre du conseil d’administration a eu lieu juste avant le confinement du printemps. Depuis ce temps, tous nos contacts se font par téléphone. Cela sans oublier que nous avons annulé toutes nos activités », mentionne M. Chabot qui rappelle que le concours des Fêtes avait aussi été annulé, cette année.

« Il était impossible de se réunir pour lancer le concours. De plus, il aurait été compliqué de gérer tout ce que cela entraîne, que ce soit la manipulation de papier, les signatures ou encore les contacts qui auraient été inévitables. Cela sans oublier que certains commerces sont ouverts, alors que d’autres sont fermés », poursuit M. Chabot qui ajoute que l’organisme avait choisi d’appuyer le concours de décorations de Noël lancé par l’Œuvre des loisirs.

À deux mois de l’assemblée générale qui doit normalement avoir lieu à la fin du mois de janvier, l’avenir de la Chambre de commerce demeure incertain. Entré au CA de la Chambre en janvier 2020, M. Chabot a pris la relève de l’ancien président, Francis Bourque, au départ de ce dernier en février

Il indique qu’un poste est toujours vacant au sein du conseil d’administration et que celui-ci est plus difficile à combler que prévu. Les autres administrateurs de l’organisme sont Sébastien Boulanger, Armelle Chabot et Yannick Lévesque.

« On sent que l’intérêt des gens d’affaires n’est pas là pour le moment. Ils font ce qu’ils peuvent dans les circonstances », convient le président intérimaire qui ajoute toutefois que la venue de nouvelles personnes revêt toute son importance. « Il est important d’avoir de nouvelles idées. Notre mission à tous reste la promotion de l’achat local. »

Membre du CA depuis la relance de l’organisme, il y a quelques années, Armelle Chabot rappelle que tous les citoyens de Sainte-Justine avaient reçu, en février dernier, une lettre les informant de l’importance des différents comités locaux et les invitant à manifester leur intérêt à s’impliquer bénévolement au sein de ceux-ci.

« Nous avons acheminé 280 lettres et on n’a reçu aucune réponse, même si nous avions fourni des enveloppes-retour préaffranchies avec l’adresse de la Chambre », déplore-t-elle.

Membership

Avant le confinement, la Chambre de commerce comptait 49 membres. « Avec la COVID, il était difficile de renouveler une partie de ce membership et nous avions décidé d’arrêter. Les gens avaient bien répondu jusque-là, mais il aurait fallu faire du porte-à-porte, ce qui aurait entraîné bien des contacts. »

Une nouvelle campagne de membership devrait être lancée à la fin du mois de janvier 2021, mais il est bien difficile de prédire l’issue de cette dernière, croit le président intérimaire. « On a malheureusement encore un bout à faire avec la COVID, j’en ai peur. C’est difficile de faire des affaires et c’est le cas pour tout le monde. De notre côté, on mène certaines actions, mais avec le temps et les moyens dont on dispose. Tout est au ralenti et c’est difficile de rencontrer des gens pour le moment. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires