Éclosion confirmée chez Exceldor

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Éclosion confirmée chez Exceldor
Exceldor à Saint-Anselme est actuellement sous la loupe de la Santé publique. (Photo : Archives)

COVID. L’entreprise Exceldor de Saint-Anselme doit composer avec une éclosion de Covid-19 dans ses murs, alors que 25 cas positifs ont été confirmés au cours des derniers jours.

Du nombre, 20 cas sont toujours actifs et 65 personnes sont en isolement préventif, incluant les cas actifs, les employés ayant déclaré avoir des symptômes et ceux qui ont été en contact étroit avec une personne infectée, explique Élodie Fournier, directrice des communications et du marketing pour l’entreprise.

« Nous sommes restés préventifs en déployant un dépistage massif jeudi dernier, pour l’ensemble des employés de Saint-Anselme, à la suite de l’arrivée des premiers résultats du dépistage ciblé annoncé en début de semaine. En date d’aujourd’hui, la production suit son cours selon les horaires habituels », confirme-t-elle.

La santé publique a fait des recommandations à l’entreprise pour freiner la transmission de la COVID dans le milieu. « Des ajustements seront faits au besoin », indique Maryse Rodrigue du CISSS-Chaudière-Appalaches.

Dépistage préventif

Un dépistage ciblé avait d’abord été réalisé lundi dernier à l’usine dans le but de tester 55 employés, principalement au service de la réception du quart de soir. L’initiative était devenue nécessaire à la suite d’une recommandation de la Direction régionale de la Santé publique, qui notait une accélération du nombre de cas confirmés puisque huit cas avaient été déclarés dans les jours précédents.

« En déployant cette stratégie préventive, nous espérons freiner l’évolution de la COVID-19 parmi les employés de l’usine. Nous tenons d’ailleurs à les remercier de leur collaboration et de l’importance qu’ils accordent à la situation », mentionnait Sylvain Dubois, directeur de l’usine en milieu de semaine dernière.

Dès la première vague, L’entreprise avait mis en place plusieurs mesures dans l’ensemble des lieux de travail, notamment la prise de température, la déclaration des symptômes, le port du masque, l’ajout de séparateurs physiques lorsque les deux mètres de distanciation ne peuvent être respectés, ainsi que le lavage des mains fréquent.

Depuis le début de la lutte contre la COVID-19, l’entreprise de transformation de volailles dit travailler en étroite collaboration avec la Direction régionale de santé publique afin d’offrir un lieu de travail sécuritaire aux quelque 600 employés de l’usine.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires