Des sentiers passables, mais sans plus

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Des sentiers passables, mais sans plus
Contrairement aux années passées, il manque de neige dans plusieurs sentiers de motoneige qui ne sont accessibles qu'au minimum pour le moment. (Photo : La Voix du Sud - Archives)

MOTONEIGE. Les fortes pluies du temps des Fêtes et les faibles quantités de neige qui sont tombées depuis causent bien des maux de tête aux adeptes de motoneige qui, depuis ce temps, circulent dans des sentiers qui sont qualifiés de « passables », tout au plus.

Président du club de motoneige des Etchemins, Martin Nicol souligne que les sentiers du club sont ouverts, même s’il n’y a qu’une vingtaine de centimètres en certains endroits, une trentaine tout au plus en montagnes.

« Nous sommes revenus au même niveau d’avant les pluies du temps des Fêtes. Ça prendrait au moins 60 cm pour avoir de beaux sentiers. Comme on n’annonce peu de neige dans les prochains jours, cela n’annonce rien de bon », déplore-t-il en rappelant que certaines portions sentiers comportent toute de même des roches et des trous, difficiles à boucher, en certains endroits.

« Ça circule, mais très peu. Le surfaçage va se faire seulement les week-ends, pour contenter les amateurs, sinon nous pourrions briser notre machinerie. On invite les gens à être prudents et à faire attention. Tout est prêt, mais il manque de neige », poursuit-il en ajoutant que les accès vers Beauceville, Saint-Joseph, Saint-Léon et Buckland (La Tour) sont aussi ouverts. « Il n’y a pas plus de neige dans le Massif qu’en bas ici. La circulation est minimale », rappelle-t-il.

Saint-Léon au minimum aussi

Président du Club de motoneige de Saint-Léon, Jacques Roy confirme que les sentiers sont ouverts dans son secteur, mais là aussi la circulation doit se faire de façon minimale et avec la plus grande des prudences.

« C’est passable, mais sans plus, car il y a peu de neige. Quand nous grattons, on fait attention, car les producteurs agricoles ne veulent pas que l’on brise leurs futures récoltes. Il manque un bon pied de neige et la météo des prochains jours n’annonce rien de bon », mentionne-t-il en ajoutant que le relais du club est fermé jusqu’à nouvel ordre et pourrait l’être pour toute la saison.

M. Roy précise que 32 des 42 km de sentiers sont présentement ouverts. La portion de sentier menant vers Saint-Joseph est ouverte, car la rivière à cet endroit est gelée, ce qui n’est pas le cas de celle menant vers le village de Saint-Léon, toutefois. « On peut se rendre à Saint-Luc, Lac-Etchemin et Saint-Joseph, ça passe, mais sans plus. En Beauce, ils ont moins de neige que nous. C’est pour les mordus, surtout. Il manque de neige partout, ce qui ne facilite pas le damage des sentiers. On est au strict minimum, les gens doivent être attentifs et prudents. »

Soulignons également que la circulation sur le lac Etchemin n’est pas recommandée pour le moment, le propriétaire du Manoir Lac-Etchemin, Fabien Lacorre, souligne que le balisage du sentier venant vers son établissement sera réalisé dès que les températures plus froides seront arrivées, ce qui devrait être le cas à compter de la semaine prochaine, croit-il.

Club La Tour

Président du Club La Tour, basé à Buckland, Émile Turgeon confirme que la fièvre des motoneigistes est présente et que certains viennent de l’extérieur pour « s’essayer » dans le Massif du Sud, malgré le manque de neige.

« Dans la route Panoramique et le chemin des éoliennes, ça circule, mais ça reste limité, tout comme vers Saint-Luc et Saint-Magloire. On avait un bon fond avant Noël, mais c’est parti avec la pluie. Il y a eu de la neige, mais comme le sol n’est pas gelé, il y a encore de l’eau en certains endroits, ce qui rend les conditions de sentiers passables, sans plus », précise-t-il.

En tout, le Club La Tour dispose de 53 km de sentiers qui sont surfacés chaque semaine, malgré tout.

« Là où c’est « roulable », le surfaçage permet de corriger les sentiers. Autour du village, c’est plus difficile. On espère qu’il ne pleuvra pas le week-end prochain. »

Sentiers fermés dans Bellechasse

Président du Club de motoneige Bellechasse, Gilles Lacroix déplore lui aussi la situation actuelle. Il rappelle que les 188 km de sentiers sous la responsabilité du club sont officiellement fermés, même si certains motoneigistes y circulent.

« On dit aux gens de l’extérieur de rester chez eux et de ne pas venir, que ce n’est pas le temps. Dans le Massif ça circule à peine, j’y suis allé récemment et il faut oublier cela. On doit avancer tranquillement et on pogne des roches ou encore de la terre gelée. C’est un secteur à éviter. De fait c’est pratiquement un hiver à oublier », mentionne-t-il.

« Ce n’est pas de la belle motoneige à faire pour le moment. Les gens qui viennent risquent plus de briser leur motoneige que d’avoir du plaisir. On a à peine 10 cm ou un peu plus en certains endroits et celle-ci est comme de la ouate, elle ne reste pas en place. Ce n’est pas une bonne neige pesante comme on aurait besoin. »

M. Lacroix souligne qu’avant la pluie du temps des Fêtes, de belles conditions de neige s’offraient aux motoneigistes. Cependant, la situation entourant la pandémie, la fermeture des relais et l’obligation pour les gens de s’arrêter sur le bord des sentiers pour manger un sous-marin était loin d’être plaisante, à ses yeux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires