Surplus record pour le Club de golf Lac-Etchemin

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Surplus record pour le Club de golf Lac-Etchemin
Le golf était populaire l’été dernier au Club de golf coopératif Lac-Etchemin. (Photo : gracieuseté)

SPORTS. Malgré la pandémie et les importantes normes sanitaires entourant la reprise de plusieurs activités à caractère économique l’été dernier, les clubs de golf de la région ont connu une excellente saison marquée par une hausse importante de la clientèle et de la vente des droits de jeu individuels.

C’est le cas notamment du Club de golf coopératif de Lac-Etchemin qui a terminé la saison 2020 avec un surplus record de 65 662 $.

« Il s’agit d’un record absolu qui n’a jamais été atteint depuis l’ouverture du club en 1971. Le résultat le plus près date de 2001 », indique le président du Club, Guyda Deblois, qui reconnaît toutefois que les différents programmes d’aide venant du gouvernement fédéral, de Tourisme Chaudière-Appalaches et de Golf Canada ont permis d’atteindre ce résultat des plus intéressants.

« Sans cela, on aurait enregistré un surplus quand même, mais à un degré moindre. Cela a aidé à devancer le remboursement de certaines dettes, ce qui n’est pas négligeable », ajoute M. Deblois.

Profitant de sa récente assemblée générale, qui s’est tenue en mode virtuel, la direction du Club de golf a confirmé que l’achalandage avait augmenté de 21 % au cours de l’été 2020, ce qui s’est traduit par la vente de 20 000 parties de golf. 58 % de ces droits de jeu ont été achetés par des visiteurs. M. Deblois s’est aussi réjoui de la hausse de 32 % du membership.

« Certaines journées, nous avons eu jusqu’à 275 visiteurs, alors qu’en temps normal, on en reçoit 150 dans les meilleures journées. Le terrain était en excellente condition et la belle température était au rendez-vous. Le respect des normes sanitaires était facile, car le golf est un sport propice pour cela », précise M. Deblois qui rappelle que bien souvent, les inscriptions étaient faites d’avance, que les gens venaient jouer et repartaient tout de suite après, ce qui fait que les rassemblements étaient limités, voire inexistants.

« Une gestion rigoureuse a été mise en place par la coopérative, car nous ne savions, pas en mars 2020, si nous allions pouvoir jouer au golf, et c’est bien parti pour l’été prochain. Le modèle d’affaires risque de rester pas mal le même, car la pandémie risque de ne pas être terminée. On va s’ajuster au besoin, comme on a su le faire l’été dernier », ajoute le président qui rappelle que ces excellents résultats ont été atteints malgré l’annulation de la plupart des tournois et des rassemblements sociaux prévus, à l’exception de l’activité de fin de saison et de la tenue des ligues sociales.

Club de golf Saint-Michel.

Club de golf Saint-Michel

Directeur général du Club de golf Saint-Michel, Éric Sylvain mentionne que le club Bellechassois a lui aussi connu une hausse appréciable de la clientèle, situant celle-ci à 15 % du fait que par les années passées, le club fonctionnait à 85 % de sa capacité d’accueil.

« Comme bien d’autres clubs, on a une augmentation des droits de jeu journaliers. On a eu des familles qui ont commencé à jouer au golf, ce qui était nouveau cette année. Il y a beaucoup de jeunes qui voulaient faire d’autres sports, car ils ne pouvaient pas s’adonner à la pratique de ceux qu’ils faisaient d’habitude », mentionne-t-il en précisant que cette hausse de clientèle était notable chez les 14-45 ans.

« Cette nouvelle clientèle a fait du bien au monde du golf et on espère que ça va se maintenir pour les années futures », poursuit M. Sylvain qui est d’avis que la clientèle de cette année s’apparente aux meilleures années du club, au milieu des années 2000.

« On note une certaine stabilité depuis quelques années. Au milieu des années 2000, on refusait régulièrement des gens, faute de places disponibles et c’est ce qu’on devait faire en 2020 », poursuit M. Sylvain qui mentionne que la hausse de l’achalandage a permis de compenser pour les pertes encourues par l’annulation des tournois, mariages, soupers, activités sociales et autres.

Éric Sylvain est d’avis, lui aussi, que l’achalandage devrait de maintenir pour la prochaine année, sans pouvoir prédire si ce sera au même niveau, car la tenue de beaucoup d’activités demeure incertaine pour 2021.

Club de golf Bellechasse

Au Club de golf Bellechasse, le professionnel Alain Simard confirme lui aussi que la saison 2020 a été excellente avec une hausse de 35 % des parties jouées, qui ont atteint 23 500 au terme de la dernière saison. Il précise que ces données sont excellentes d’autant plus que la saison estivale s’est amorcée plus tard que d’habitude (20 mai), pour se terminer le 25 octobre.

« C’est certain que nous avons eu température exceptionnelle, ce qui a aidé. Notre programme jeunesse a connu également beaucoup de succès. Au lieu deux ou trois juniors comme par le passé, on en a accueilli 35 au cours de l’été », signale M. Simard qui ajoute que les jeunes de 12 ans et moins pouvaient jouer gratuitement au cours de l’été.

M. Simard a souligné que les gens ont été très collaborateurs en ce qui a trait au respect des normes sanitaires implantées au cours de l’été. « C’était plus d’ouvrage, mais nous étions bien équipés et nous avons appliqué les règles avec rigueur », poursuit-il en mentionnant que la hausse importante de l’achalandage a permis au club de terminer l’année avec des surplus de 100 000 $.

Soulignons que le Club de golf Bellechasse soulignera ses 35 années d’existence en 2021 et que plusieurs projets d’amélioration du terrain et des infrastructures seront au programme des prochaines années.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires