Concours: une famille de six enfants s’établira à Saint-Philémon

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Concours: une famille de six enfants s’établira à Saint-Philémon
Benoit Talbot et Daniel Pouliot, respectivement conseiller et maire de Saint-Philémon, devant la maison du concours. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

POPULATION. Une mère et ses six enfants s’ajouteront à la population de Saint-Philémon au cours de l’été, à la suite d’un concours lancé par la municipalité dans l’objectif d’accueillir de jeunes familles sur son territoire et ainsi conserver son école primaire.

Mélissa Quesnel de Montréal a été retenue parmi une dizaine de familles, comptant au total 32 enfants, s’étant qualifiées au préalable. Elle se voit ainsi offrir une maison en location dont six mois seront gratuits au cours des deux premières années, de même que plusieurs commodités, dont le service de déneigement et l’entretien du gazon. Le tout d’une valeur de 4 500 $.

Mélissa Quesnel de Montréal a été retenue parmi une dizaine de familles et déménagera à Saint-Philémon au cours de l’été.

La maman était naturellement heureuse du dénouement, surtout qu’elle s’était inscrite la veille de la fin du concours. « Ma belle-sœur m’a envoyé le lien du concours. Je me suis dit pourquoi pas ? Je ne m’attendais pas à gagner, alors c’est une belle surprise », mentionne-t-elle en ajoutant qu’elle ne regrettait pas de s’être inscrite au concours, malgré les soubresauts que cela pouvait provoquer, inévitablement.

« J’étais à la recherche d’un logement, pas nécessairement en dehors de Montréal, sauf que les appartements sont à un prix de fou. Comme j’ai une grande famille, j’ai besoin de beaucoup d’espace. Ce que l’on voit ici, ce sont des blocs appartement, des voitures et de la pollution. On serait dû pour voir autre chose que ça. C’est beaucoup d’organisation à prévoir, mais ça en vaut sûrement la peine. »

Mélanie Quesnel est mère de six enfants, âgés de 1 à 16 ans. Deux seront au primaire et deux autres au secondaire. Les enfants sont d’ailleurs déjà inscrits à l’école pour l’automne. Elle est à la maison avec ses enfants, le temps de terminer une formation pour travailler dans un service de garde en milieu scolaire qu’elle doit terminer en juin, juste à temps pour préparer son déménagement à Saint-Philémon.

L’école primaire des Échos-de-la-Forêt de Saint-Philémon demeurera ouverte

L’école pratiquement sauvée

L’initiative sera visiblement gagnante pour la municipalité qui travaille depuis longtemps à préserver la viabilité de son école primaire. Il s’agissait du deuxième concours du genre, précise le maire, Daniel Pouliot. « La municipalité est propriétaire de la maison depuis près de quatre ans. Les premiers lauréats avaient demeuré un an et demi et ils ont quitté, car ils voulaient acheter la maison. Cette fois-ci, la famille est prête à signer un bail de 5 ans. On en a parlé au conseil et nous sommes très à l’aise avec cela. »

Le conseiller Benoit Talbot est lui aussi confiant que les problèmes reliés à la fréquentation de l’école soit chose du passé, du moins, pour un certain temps. « En date de vendredi dernier, nous avions huit élèves en 4-5-6 et sept inscrits jusqu’ici, mais on sait que les inscriptions ne sont pas terminées et que d’autres enfants s’ajouteront d’ici le 1er mars, ce qui stabiliserait les choses pour la prochaine année qui en est une de transition. Le nombre d’élèves ira en grandissant par la suite. »

Rappelant que le maintien de l’école est un combat qu’il mène avec son conseil depuis son élection à la mairie, le maire Pouliot n’a pas l’intention de lâcher, tout comme son conseil municipal. Benoit Talbot est aussi d’avis que le développement de la municipalité est relié à la survie de l’école.  « Quand tu veux attirer des jeunes familles, ces dernières veulent une école avec un service de garde et un terrain de jeu l’été. On investit là-dedans, mais ça va aider le village au grand complet, car plus il y a de monde dans notre village, plus il y a de l’achalandage dans nos commerces. Si nos commerces demeurent ouverts, ça fait des services pour notre monde et ainsi de suite », mentionne-t-il en rappelant que Saint-Philémon a 705 habitants.

(Avec la collaboration de Serge Lamontagne)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires