Santé et sécurité: Alifab poursuit ses avancées technologiques

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Santé et sécurité: Alifab poursuit ses avancées technologiques
Isabelle Cloutier, gestionnaire, et Jean-Pierre Bourque, propriétaire d'Alifab, sont d'avis que la station Igienecam est un outil parfait pour combiner salubrité et sécurité au sein de toute entreprise. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

AFFAIRES. Après le lancement d’une station de désinfection des mains, lancée lors de la première vague de la COVID-19, Alifab de Sainte-Claire bonifie son produit en y ajoutant une caméra entièrement automatisée.

La station IgieneCam sécurise davantage le processus d’entrée des travailleurs et de la clientèle avec la prise de température et la détection du masque, en plus de la désinfection des mains et le déverrouillage d’un contrôle d’accès.

Comme la pandémie a amené son lot de défis au quotidien pour les entreprises des secteurs essentiels, Alifab cherchait une façon de combler le fait que les travailleurs doivent se plier à de nouvelles exigences à leurs arrivées sur leurs lieux de travail. Le propriétaire de l’entreprise, Jean-Pierre Bourque, s’est impliqué étroitement dans son développement. « C’est le volet technologique qui s’ajoute au côté sanitaire de la station lave-mains. L’objectif était d’éviter que les gens aient à toucher à quelquechose avant d’entrer. »

L’appareil est déjà fonctionnel à l’usine de Sainte-Claire, ajoute Isabelle Cloutier, gestionnaire au sein de l’entreprise. « Tous les employés convergent la même entrée, même les employés de bureau. Les données relatives aux employés sont déjà programmées, ce qui permet un meilleur contrôle. On pourrait même ajouter la reconnaissance faciale et s’en servir comme carte de temps des employés. On peut maintenant savoir qui est passé à cet endroit, à quelle heure, combien de fois dans une semaine etc. »

Un incontournable

L’économie d’échelle est aussi non-négligeable selon lui, particulièrement pour les endroits plus fréquentés comme les entreprises, les commerces, les écoles ou les établissements de santé. En quelques secondes, le processus de sécurisation est complété et permet d’éviter l’attente, insiste Jean-Pierre Bourque. « La quantité de produit utilisée uniquement pour le lavage des mains à certains endroits est très élevée, l’appareil permet de contrôler cela. Plus besoin non plus d’avoir un gardien de sécurité pendant plusieurs heures dans une semaine avec une station comme celle-là. »

L’essoufflement de la pandémie ne mettra pas immédiatement un terme aux normes de sécurité qui prévalent à l’heure actuelle, selon lui. « Lorsque les protocoles pourront être plus souples, l’appareil pourra être reprogrammé en conséquence en un rien de temps. Même scénario si on doit moduler les procédés. La station permet de s’assurer qu’il y ait un minimum de précautions qui se fassent. Il y avait déjà certaines normes dans quelques secteurs d’activités, alors la situation actuelle vient simplement en ajouter davantage. »

Les perspectives de développement d’Alifab en 2021 demeurent positives avec l’engouement constaté pour le produit. Le marché s’adapte à une nouvelle réalité qui risque de perdurer dans le temps pour favoriser la prévention de la santé en milieu de travail dans l’avenir, selon M. Bourque.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires