Zone orange: une bouffée d’air bienvenue dans les écoles de la région

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Zone orange: une bouffée d’air bienvenue dans les écoles de la région
Le masque en classe ne sera pas obligatoire pour les élèves de la première à la quatrième année. (Photo : Depositphotos)

ÉDUCATION. Le passage en zone orange est un soulagement pour les écoles en Chaudière-Appalaches, même si les règles sanitaires resteront assez semblables.

Dans les écoles primaires et polyvalentes, les activités parascolaires en présentiel, sorties scolaires et activités interscolaires seront permises à nouveau dès le lundi 15 mars. Elles pourront se dérouler seulement par groupe-classe.

« Le parascolaire touche autant le sport que la culture. Aller à l’école, c’est beaucoup plus que les apprentissages en classe. Depuis longtemps, nous faisions des pressions sur la Santé publique pour redonner de l’air à nos jeunes », dit Normand Lessard, directeur général du Centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin (CSSBE).

Il encourage toutes les écoles à planifier des activités et sorties éducatives, dans le respect des règles sanitaires. « La décision finale revient au conseil d’établissement de chaque école », précise M. Lessard.

Masque en classe

Le 25 février, la Santé publique annonçait que le port du masque d’intervention (procédure) en classe serait élargi aux élèves de la 1ère à la 4e année.

Cette règle devait s’appliquer aux écoles en zone rouge dès le lundi 8 mars, mais la région Chaudière-Appalaches passera à l’orange le même jour, après une révision des couleurs de zonage le mercredi 3 mars dernier.

« Nous n’avions pas encore reçu les masques adaptés aux plus jeunes élèves. Le port du masque pour ces élèves (en classe) créait de nombreux mécontentements chez les parents. Avec eux, le personnel enseignant pourra concentrer ses énergies sur la pédagogie au lieu des mesures sanitaires », indique Normand Lessard.

Les élèves de 5e et 6e année devront continuer de porter le masque en classe, tout comme les jeunes de niveau secondaire. Qu’importe leur âge, les élèves portent aussi leurs masques pédiatriques dans les déplacements, les aires communes et le transport scolaire.

« La routine sanitaire est bien acquise dans nos écoles. Nous avons tous les masques nécessaires. On ne doit pas baisser la garde trop rapidement. Les efforts de la communauté nous ont fait passer du rouge à l’orange. On regarde maintenant pour le jaune et le vert », dit M. Lessard.

Côte-du-Sud

Dans la région, les élèves des écoles du Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud (CSSCS) sont assujettis aux mêmes règles. Contrairement à la Beauce, les cas actifs de la COVID-19 en communauté (Bellechasse, Montmagny/L’Islet) étaient faibles depuis plusieurs semaines.

« Peu de classes ont été fermées à cause des éclosions. Les élèves font preuve d’une incroyable résilience. Notre personnel est aussi exemplaire. Tout le monde fait attention. C’était logique que la région passe en zone orange », mentionne Jean-Marc Jean, directeur général du CSSCS.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires