Comment changer la couleur de l’aluminium ?

Comment changer la couleur de l’aluminium ?
Aluminium tubes arranged in a row against the blue sky.

La plupart des gens qui ont un intérêt pour la fabrication des pièces vont se diriger vers l’aluminium parce que c’est une matière qui est à la fois légère et facile d’utilisation. Néanmoins, l’aluminium a des failles et cause bien souvent l’usure précoce des pièces due aux frottements et aux chocs.

 

C’est pourquoi réaliser l’anodisation d’aluminium est une technique à appliquer dans la fabrication des pièces, car elles permettent à celles-ci d’être plus durables à travers le temps, mais aussi d’en améliorer l’esthétisme en y changeant sa couleur.

 

Afin de vous aider à comprendre cette technique, voici tout ce que vous devez savoir sur l’anodisation de l’aluminium. 

Qu’est-ce que l’anodisation de l’aluminium ? 

Tout d’abord, il faut savoir que l’aluminium est composé d’un revêtement d’oxyde et que cette couche se forme naturellement. Cette couche en question est ce qui rend la pièce d’aluminium, en quelque sorte, plus fragile et l’anodisation de l’aluminium est une technique de traitement de surface qui va permettre de manier l’épaisseur de la couche d’oxyde.

 

L’anodisation va donc apporter à votre pièce une protection supplémentaire qui va la rendre beaucoup plus dure et résistante que sa couche naturelle. Cette technique est d’ailleurs très utilisée dans les domaines scientifiques, médicaux et aéronautiques. 

Comment ça fonctionne ? 

Bien que ce soit une technique assez facile à faire, elle demande cependant d’être très prudent et attentif. Prenez certaines précautions avant de commencer le processus puisqu’elle nécessite l’utilisation de produits chimiques.  

 

L’anodisation de l’aluminium se fait via une longue série de bains et de rinçages. La première étape consiste à nettoyer la pièce avec du savon alcalin afin d’enlever les huiles et les graisses puis passer à la désoxydation pour enlever l’oxyde naturel. Ensuite, la pièce va être trempée dans une solution caustique qui va créer la dissolution de l’aluminium et tenter d’obtenir une surface plus lisse.

 

Une fois terminée, la pièce va passer au processus d’électrolyte pour créer une couche anodique et procéder ensuite à la colorisation qu’on appelle électrolytique et qui consiste à déposer un sel métallique au fond des pores de la couche anodique.

 

La dernière étape est celle du scellement et elle est l’étape la plus importante. En effet, puisque le résultat est encore poreux, un manque d’inattention pourrait faire incruster des saletés sur la surface anodisée. Le scellement se fait par principe d’hydratation de la couche anodique et permet ainsi de faire gonfler les parois des cellules et donc obstruer les trous.

 

En conclusion, le processus pour changer la couleur de l’aluminium n’est pas si difficile, mais demande de prendre certaines précautions et de suivre chacune des étapes avec beaucoup de précisions pour que le résultat final soit durable.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires