Essai de la Mini Cooper S Countryman ALL4 2021 : le sourire de son conducteur avant tout

Auto 123 (Vincent-Aubé)
Essai de la Mini Cooper S Countryman ALL4 2021 : le sourire de son conducteur avant tout

Auto123 met à l’essai la Mini Cooper S Countryman ALL4 2021.

Est-ce qu’un VUS peut-être aussi amusant à conduire qu’une petite sportive nerveuse et agile par exemple une MINI Cooper S? En théorie, le poids plus important de ces véhicules perchés en hauteur et le centre de gravité plus haut nuisent à l’équilibre général de ces bolides pratico-pratiques.  

Le hic, c’est que ces petites puces amusantes à conduire ne conviennent vraiment pas à tous. Vous imaginez devoir trimbaler deux enfants et leur équipement à bord d’une petite Cooper? C’est là qu’entre en scène la Mini Cooper S Countryman ALL4 2021, le multisegment de la marque qui est en service depuis 2011 déjà. Pour 2021, la plus maxi des Mini a droit à quelques révisions de mi-parcours, cette génération qui a été lancée en 2017.

Pour l’occasion, le constructeur britannique m’avait confié cette livrée S, cette dernière qui se retrouve au deuxième échelon de la gamme, si on se fie uniquement à la puissance du moteur, puisque l’hybride rechargeable offre 220 chevaux, contre 189 pour ce Countryman S. Le modèle de base doit se contenter du petit 3-cylindres turbo, tandis que la livrée JCW (pour John Cooper Works) montre ses muscles avec ses 301 chevaux!

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Mini Cooper S Countryman ALL4 2021, profil

Peu importe sa position dans l’échiquier de la gamme, j’ai abordé cet essai routier en portant une attention particulière à cette facette de la gamme Mini: le plaisir de conduire, celui qui, pendant un bref instant du trajet, fait sourire celui ou celle qui tient le volant, celui qui fait dire à son propriétaire : « malgré tous les défauts de ma voiture, j’ai bien fait d’acheter ce modèle ».

Un bref tour du propriétaire
Mais, avant de vous faire part de mes impressions de conduite, je dois tout de même procéder à un bref examen de la nouvelle robe. La Mini Cooper S Countryman ALL4 2021 change un peu la donne cette année avec un bouclier redessiné, les phares, la grille de calandre et la portion inférieure du bouclier qui changent pour une ambiance un brin plus « camionnesque ». Disons seulement que le multisegment s’éloigne petit à petit des courbes sympathiques de la Cooper originale et, à mon avis, c’est tant mieux ainsi!

Même son de cloche à l’arrière où les feux de position aux DEL adoptent la signature « Union Jack ». Mentionnons aussi que l’éclairage à l’avant de l’utilitaire est entièrement assuré par la technologie aux diodes électroluminescentes. Pour ce qui est du reste, le Countryman demeure fidèle au véhicule introduit en 2017, quoique la disponibilité d’un ensemble « Garnitures extérieures Noir Piano » ajoute une touche de classe à l’ensemble.

Mini Cooper S Countryman ALL4 2021, intérieur

Du nouveau à l’intérieur?
En réalité, les changements sont Minimalistes! Comme dans le véhicule d’essai, il est possible de commander un écran d’information entièrement numérique derrière le volant. La finition Noir Piano recouvre une bonne partie de la planche de bord, tandis que le constructeur altère son choix de selleries en cuir et de surface intérieures. L’écran central tactile de 8,8 pouces est également révisé pour 2021, tout comme les boutons qui l’entourent. Bref, on ne parle pas d’une révolution ici, mais bien d’un remaniement léger. C’est une refonte de mi-parcours après tout!

Si les passagers de la première rangée ne manquent pas vraiment d’espace, surtout au niveau de la tête, on ne peut pas en dire autant pour les passagers des places arrière. C’est le cas pour tous ces multisegments de poche d’ailleurs. Heureusement, il est possible de glisser la banquette 60/40 de l’avant vers l’arrière pour augmenter l’espace des passagers ou simplement pour permettre le rangement d’objets plus encombrants dans le coffre. Je n’irais pas jusqu’à dire que les sièges sont d’un confort absolu, mais il y a pire dans l’industrie.

Mini Cooper S Countryman ALL4 2021, avant

Au volant d’une survitaminée
Après toutes ces années depuis son retour sur le marché, la division Mini n’a plus besoin de présentation : son cheval de bataille, c’est de plaire à l’amateur de conduite inspirée. Même l’utilitaire Countryman n’y échappe pas. Bon, c’est vrai qu’une Mini Cooper S à trois portes constitue probablement l’expression la plus pure de ce que doit être une Cooper, mais d’emblée, la Cooper S Countryman ALL4 2021 propose une formule que peu de multisegments de luxe offrent.

La direction rapide et précise, la suspension plus ferme que molle, le rouage intégral très efficace et même cette mécanique 4-cylindres turbo de 189 chevaux, tous ces éléments-clés contribuent à rehausser l’expérience de conduite de ce curieux VUS aux dimensions réduites.

Livrée d’office avec trois modes de conduite (Green, Mid et Sport), la Cooper S Countryman ALL4 montre surtout de quoi elle est capable en mode Sport en mode S ou M. C’est vrai qu’une bonne vieille boîte manuelle serait superbe à bord d’un tel véhicule, mais on ne se précipiterait pas au guichet pour l’acheter. Comme le reste de l’industrie, Mini n’a d’autres choix que de penser à ses coffres avant tout. D’ailleurs, la boîte de vitesses automatique à huit rapports accomplit de l’excellent boulot, quel que soit le mode retenu.

C’est vrai que la suspension est raide à l’occasion, mais seulement lorsque la chaussée est en piètre état. Et cette fermeté rapporte lorsqu’on veut s’amuser quelque peu. Même si le centre de gravité est plus élevé et que le poids est plus important, la Cooper S Coutryman ALL4 suit les courbes de la route avec aisance grâce à son rouage intégral ALL4.

Mini Cooper S Countryman ALL4 2021, phare, calandre

Le mot de la fin
Certes, à 47 000 $ et des poussières, cette Cooper S Countryman n’est pas une aubaine. Mais pour les jeunes familles – ou les couples actifs –, le multisegment britannique profite du savoir-faire allemand pour livrer une prestation très impressionnante pour un VUS qui ne commande pas une somme au-delà du cap des 100 000 $. De toute manière, on va se le dire, sous cette caisse en forme de Mini se cache une BMW Série 2 Gran Coupé, une berline qui tire très bien son épingle du jeu.

On aime

Plaisante à conduire
Design typiquement Mini
Consommation de carburant raisonnable

On aime moins

Suspension raide par moments
Insonorisation perceptible

La concurrence principale

Audi Q3
BMW X1 / X2
Buick Encore / Encore GX
Cadillac XT4
Jaguar E-Pace
Lexus UX
Mercedes-Benz GLA / GLB
Volvo XC40

Mini Cooper S Countryman ALL4 2021, arrière

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires