Inquiétudes sur la perte de main-d’œuvre dans la transformation du bois

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Inquiétudes sur la perte de main-d’œuvre dans la transformation du bois
La transformation du bois recherche des candidats (Photo : Freneco)

L’Association des manufacturiers de structures de bois du Québec (MSBQ) et le créneau d’excellence Accord Bois Chaudière-Appalaches (BOCA) s’inquiètent des mesures augmentant la disponibilité de la main-d’oeuvre sur les chantiers de construction.

En mars dernier, le gouvernement provincial annonçait un plan d’action de 120 M$ pour aider le secteur de la construction. L’une des mesures du plan favorise l’accès, à l’industrie de la construction, aux personnes détenant de l’expérience de travail pertinente.

Les travailleurs manufacturiers de composants préfabriqués de bois et de la transformation du bois sont bien positionnés pour répondre au critère. Selon Richard Létourneau, président de la MSBQ, les entreprises manufacturières commencent à recevoir des démissions.

« Le gouvernement doit revoir les critères d’admissibilité des travailleurs. Nos membres peinent à remplir les commandes dans un contexte de surchauffe de la construction résidentielle. Nous avons de la difficulté à recruter et cette mesure va faire mal aux fabricants. Personne ne veut perdre de bons employés, bien formés et qualifiés, quand il est si difficile de les recruter », affirme-t-il.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires