Bellechasse-Etchemins: la vaccination au ralenti

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Bellechasse-Etchemins: la vaccination au ralenti
Il y avait peu de circulation autour du site de vaccination à Saint-Lazare ce week-end. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

COVID. Le sujet de la vaccination contre la Covid-19 fait de plus en plus partie de bien des discussions et selon plusieurs, représente la voie de sortie de la pandémie actuelle. Toutefois, celle-ci tarde à prendre son envol dans la région.

Depuis quelques jours, les gens qui tentent d’obtenir un rendez-vous au CSSS des Etchemins de Lac-Etchemin, via le portail Clic-Santé, ne réussissent plus à repérer l’établissement dans les choix proposés. La réponse du CISSS Chaudière-Appalaches sur le sujet laisse entrevoir que les plages de rendez-vous disponibles pour une certaine période sont comblées. « Quand un site de vaccination n’apparait pas c’est que les plages sont comblées et que nous allons les ouvrir selon l’arrivée de vaccins », nous a-t-on répondu.

Malgré l’urgence de la situation, des sites de vaccination ont été fermés par moment au cours de la fin de semaine de Pâques, possiblement en raison d’un manque de doses. « Nos sites de vaccination sont ouverts en fonction des arrivages des doses de vaccins que nous recevons dans la région et ensuite, celles-ci sont réparties de façon équitable et selon la situation épidémiologique dans nos 4 grands sites à haut volume et dans nos 6 sites de proximité. »

Le manque de doses des derniers serait dû aux nouvelles recommandations de ne plus administrer le vaccin AstraZeneca aux 55 ans et moins, alors que le CISSS a vu le nombre de doses de ce vaccin qui devait lui être alloué être amputé.

Peu d’absences

Le CISSS de Chaudière-Appalaches se félicite par ailleurs du taux de présence des citoyens ayant pris rendez-vous pour recevoir le vaccin, alors que celui se chiffre à 97 % depuis le début de l’opération. « On peut dire que nous roulons à pleine capacité, que nous honorons tous nos rendez-vous et que toutes les doses de vaccins qui nous sont livrées, sont administrées dans la très très grande majorité des cas. Il n’y a que très peu de perte. »

Des dispositions existent d’ailleurs, selon l’organisation, si des doses demeurent disponibles en fin de journée. « Nous contactons des gens qui ont des rendez-vous plus tard dans le mois et qui se sont montrés volontaires lors de leur prise de rendez-vous sur ClicSanté, à se déplacer rapidement, à très brève échéance, pour recevoir leur première dose de vaccin, dans l’un de nos sites de vaccination. »

Quant à une ouverture à plus grande échelle de tous les sites de vaccination, voire 7 jours/ et au besoin de soir et même de nuit, le scénario dépend là aussi du nombre de doses disponibilisées. « La cadence de vaccination va s’accélérer au cours des prochaines semaines et l’ouverture de nos sites de vaccination sera ajusté en conséquence car vous l’aurez compris, nous sommes tributaires de l’arrivage de vaccins. »

La vaccination serait bientôt offerte aux personnes souffrent de maladies chroniques et aux travailleurs essentiels. Elle sera aussi proposée aux gens de 60 ans et plus partout en province d’ici la fin de la semaine.

Rappelons que 4 438 doses de vaccin ont été administrées en Chaudière-Appalaches  au cours du dernier long week-end pour un total de 67 048 doses administrées à ce jour.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires