Covid: La débandade est à Lévis

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Covid: La débandade est à Lévis
Le bilan du jour (Photo : Archives)

SANTÉ. Le CISSS Chaudière-Appalaches a finalement publié son bilan du jour relativement à la Covid-19, le premier depuis samedi dernier. Celui-ci confirme une hausse de cas positifs à plusieurs endroits, mais c’est surtout à Lévis que les cas deviennent exponentiels.

Au cours des trois derniers jours, le territoire de Lévis affiche +152 dans la colonne des cas actifs, et +245 depuis une semaine. Les deux autres territoires les plus touchés sont la Nouvelle-Beauce où ce nombre a doublé au cours du week-end et affiche à +52 depuis 7 jours. Dans Bellechasse, la montée est plus modeste avec tout de même 24 cas actifs de plus qu’au bilan de samedi.

Toujours au cours de la dernière semaine, on note 9 hospitalisations de plus (16) et 6 personnes sont aux soins intensifs, 9 éclosions de plus dans les écoles (15) et 18 éclosions de plus dans les entreprises (36) .

Le nombre de cas actifs est aujourd’hui de 710, incluant 633 variants et 12 confirmés par séquençage. Le nombre de nouveaux cas rapportés aujourd’hui est de 114, alors qu’il était de 104 hier et de 136 la veille.

Au cours du week-end, 2 707 doses de vaccin ont été administrées en Chaudière-Appalaches, en plus des 1 731 hier, pour un total de 67 048 doses administrées à ce jour. La région avait toutefois quelques sites de fermés au cours du week-end de Pâques, opérant les sites selon le nombre de vaccins disponibles.

Entreprises et écoles

Le nombre de nouveaux cas est toujours inquiétant en Chaudière-Appalaches. Les milieux de travail sont particulièrement touchés avec 36 éclosions.

La Dre Liliana Romero, directrice régionale de santé publique, s’inquiète de cette situation. « Le nombre d’éclosions en milieu de travail ayant presque doublé en quelques jours, nous suivons de près l’application des mesures préventives dans ces milieux. Des interventions strictes seront réalisées dans le cas de manquement afin de protéger les travailleurs et la population», précise-t-elle.

Au cours de la semaine du 29 mars au 5 avril, 41 cas ont été décelés obligeant la mise en isolement de 530 élèves. La plus forte éclosion est survenue à la Polyvalente Benoît-Vachon de Sainte-Marie avec quatre cas et 117 retraits préventifs. Elle est suivie de la Polyvalente des Abénaquis de Saint-Prosper (2-123), de la Polyvalente Bélanger de Saint-Martin (4-64) et de l’école Dionne de Saint-Georges (2-56).

Il s’agit d’une légère baisse par rapport à la semaine précédente alors qu’on avait diagnostiqué 47 cas pour 880 élèves en isolement. Depuis le retour de la semaine de relâche, les chiffres sont respectivement de 114 et 1843.

La Direction de la santé publique de Chaudière-Appalaches considère que tous les cas déclarés dans les écoles sont susceptibles d’être des variants.

Exaspération

Il est évident que les gens ont de plus en plus soif de liberté, comme en fait foi le bilan policier des derniers jours. Ainsi, du 29 mars au 5 avril, les policiers de la Sûreté du Québec en Chaudière-Appalaches ont émis 74 constats ou rapports d’infraction généraux, dont 42 en lien avec le couvre-feu.

(Avec la collaboration d’André Boutin)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
henri lafontaine
henri lafontaine
16 jours

pourquoi nous punir dans bellechasse, nous on fait attention.

Christian Rouillard
Christian Rouillard
14 jours
Répondre à  henri lafontaine

Vous avez 64 cas et nous, dans les Etchemins, en avons 22 cas.La santé publique se doit de confiner car les gens de Lévis et Beauce-Sartigan prendraient d’assaut les établissements de nos comtés et le nombre de cas augmenteraient de façon incroyanle. En bon français, on subit pour les insignifiants qui pensent que les mesures sanitaires ne sont que pour les autres.