Importante donation pour Daniel Bonneau

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale
Importante donation pour Daniel Bonneau
À la fin mars, Daniel Bonneau a pu remettre certaines de ses œuvres à Nadyne Deschênes, responsable des collections du Musée de Charlevoix. (Photo : gracieuseté)

L’artiste animalier de Saint-Anselme, Daniel Bonneau, a vu l’un de ses rêves les plus chers finalement se concrétiser en mars. Le septuagénaire a donné une trentaine de ses œuvres au Musée de Charlevoix, un établissement muséal qui pourra conserver les créations du Bellechassois dans sa collection.

Artiste depuis plus de 40 ans, Daniel Bonneau caressait depuis quelques années de voir un corpus représentatif de sa création artistique faire son entrée dans un musée québécois. Après avoir entamé des démarches infructueuses auprès du Musée de la civilisation de Québec et du Musée national des beaux-arts du Québec, il avait profité d’une rencontre avec la ministre de la Culture du Québec, Nathalie Roy, en décembre 2019 pour parler de son rêve avec cette dernière.

Quelques mois plus tard, l’artiste animalier de Saint-Anselme a reçu une lettre de la ministre de la Culture. Dans sa missive, Nathalie Roy recommandait à Daniel Bonneau d’approcher le Musée POP de Trois-Rivières et le Musée de Charlevoix, des institutions muséales spécialisées dans la mise en valeur de l’art populaire.

«Après avoir lu la lettre de Mme Roy, j’ai contacté les deux musées. Du côté de Trois-Rivières, ça cadrait moins bien puisque le Musée POP ne tient que des expositions temporaires. Par contre, le Musée de Charlevoix a levé la main pour accueillir l’une de mes œuvres. J’ai finalement proposé de leur en donner plusieurs et comme ils aimaient ce que je faisais et ils trouvaient mes œuvres originales, ils ont accepté mon don», a expliqué l’artiste bellechassois.

Bientôt en vedette dans une exposition?

Au final, c’est une trentaine d’œuvres de Daniel Bonneau qui feront leur apparition au Musée de Charlevoix. Peintures, dessins à l’encre, lithographies et animations sur pierre font partie du legs laissé par l’artiste animalier à l’institution située à La Malbaie. De plus, Daniel Bonneau a laissé plusieurs coupures de journaux au musée, des articles retraçant son parcours artistique.

Certaines des œuvres de Daniel Bonneau devraient d’ailleurs être exposées l’automne prochain, au grand plaisir de ce dernier qui espérait depuis longtemps que certaines de ses créations fassent leur entrée dans un musée.

«Ma vie est littéralement dans le corpus que j’ai donné au Musée de Charlevoix. Je suis vraiment heureux que cette institution ait accepté mon don. Les gens vont pouvoir constater mon évolution au cours des 40 dernières années et ce qui m’a passionné pendant tout ce temps. Je suis bien heureux de voir de mon vivant un musée préserver une partie de mon œuvre. Je ne voulais notamment pas laisser à ma fille le souci de gérer toute ma collection lorsque je ne serai plus là», a partagé l’artiste de Saint-Anselme.

Poursuivre la création

Si l’un de ses rêves les plus chers s’est concrétisé, la passion de l’art animalier n’a toujours pas quitté Daniel Bonneau, bien au contraire. L’artiste bellechassois poursuit sa série d’œuvres peintes sur des tranches de bois, qu’il recouvre ensuite de résine époxy.

Présentement, il s’attelle sur d’imposantes tranches de bois qui deviendront la surface de tables. Particulièrement, Daniel Bonneau désire créer une table rendant hommage à la faune de la Réserve faunique des Laurentides, une œuvre qu’il aimerait bien voir trôner dans l’un des établissements de ce joyau de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ).

En parallèle, Daniel Bonneau a également donné l’une de ses œuvres pour l’encan virtuel de la Fondation Héritage et il s’implique avec l’association Artistes visuels du Québec. Par ces contributions, l’artiste bellechassois veut une nouvelle fois faire une différence dans sa communauté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires