Triathlon de Lac-Etchemin: une première édition en septembre, mais bien des projets en tête

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Triathlon de Lac-Etchemin: une première édition en septembre, mais bien des projets en tête
Sébastien Carrier, directeur technique chez Bionick Triathlon de Lévis, ainsi que Marie-Luce Giguère, présidente du comité organisateur, sont d’avis que le triathlon de Lac-Etchemin est voué à un bel avenir. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

SPORTS. C’est le samedi 4 septembre prochain que se tiendra la première édition du Triathlon Bionick de Lac-Etchemin. Si l’événement sera plus modeste au départ, notamment en raison des normes sanitaires qui seront en vigueur à ce moment, les organisateurs voient le potentiel que celui-ci aura pour la municipalité et l’ensemble de la MRC des Etchemins.

Directeur sportif de Bionick Triathlon, entreprise lévisienne partenaire du comité organisateur local, Sébastien Carrier souligne qu’il a été séduit par Lac-Etchemin et le secteur de l’Éco-Parc, point central de l’événement, qui a tout pour plaire aux adeptes de triathlon qui seront présents le 4 septembre prochain.

Ce dernier ajoute que l’événement aura, dès cette année, un statut de calibre provincial et même national du fait qu’il est basé sur les devis de Triathlon Canada. « Si on devait joindre le circuit de la Coupe du Québec ou même accueillir une épreuve des Jeux du Québec dans le futur, l’événement devra répondre aux critères requis pour ces événements pour le nombre de bénévoles inscrits, la sécurité et autres. Tout sera fait pour que le compétiteur se retrouve dans un événement de haut niveau », mentionne-t-il.

« Il y a des événements de ce genre qui attirent jusqu’à 1 000 participants par année. L’endroit est magique. Les gens qui vont venir ici vont aimer cela et vont en parler à d’autres qui viendront à leur tour », poursuit-il.

M. Carrier souligne que les membres de Bionick Triathlon viendront s’entraîner régulièrement à Lac-Etchemin au cours de l’été, question de découvrir le site et de bien se préparer en vue de l’événement du 4 septembre. « On va y aller par petits groupes au départ afin de respecter les normes gouvernementales, mais dès que ce sera ouvert davantage, on pourrait tenir des camps d’entrainement qui pourront réunir jusqu’à 30 personnes », précise-t-il en ajoutant que certains athlètes sont venus s’entraîner et nager dans le lac l’an passé.

Présidente du comité organisateur, Marie-Luce Giguère se réjouit de la venue de cet événement qui, selon elle, est la concrétisation d’un rêve pour plusieurs. « Cela fait longtemps qu’on en parle. On a tenu quelques pratiques avec les 250 jeunes qui venaient à l’Éco-Parc lors de l’événement J’me pitch avec Mitch. Ça prenait des croyants et on est très bien appuyés, que ce soit par les gens de Bionick, la municipalité, la MRC et nos nombreux commanditaires », mentionne-t-elle en ajoutant que le fait que la première édition se déroule en période de COVID pourrait être un avantage.

« C’est une belle approche que de commencer avec les mesures sanitaires en vigueur. Ce sera moins stressant dans la mesure où on accueillera un peu moins de monde cette année. Il y aura beaucoup d’aspects techniques à considérer, comme le fait de fermer les routes et tout cela, mais nous sommes bien entourés », poursuit-elle en ajoutant que d’autres épreuves secondaires pourraient s’ajouter dès l’an prochain.

Les partenaires associés dans l’organisation du premier Trithlon Bionick de Lac-Etchemin ont tenu un point de presse le 28 avril dernier sur les terrains de l’Éco-Parc des Etchemins, point central de l’événement.

M. Carrier et Mme Giguère disent également rêver à l’aménagement, dans le futur, de corridors de nage permanents dans le secteur de l’Éco-Parc, ajoutant toutefois qu’aucune discussion à cet effet n’a encore eu lieu avec les autorités concernées.

« La nage en eau libre est une activité de plus en plus populaire l’été. Certains sites comme Magog ou le Lac-Beauport l’offrent déjà. Les gens sont de plus en plus à la recherche de cela, ça fait changement de la nage en piscine l’hiver », précise M. Carrier.

Deux épreuves distinctes

Soulignons que le Triathlon Bionick de Lac-Etchemin se mettra en branle à compter de 8 h le samedi 4 septembre prochain. Celui-ci offrira deux épreuves distinctes, soit une distance sprint comprenant 750 mètres de natation, 20 km de vélo et 5 km de course, ainsi qu’une autre de niveau olympique, les distances étant multipliées par deux à ce moment.

En raison de la situation sanitaire actuelle et en attendant les annonces gouvernementales concernant la tenue des événements pendant la période estivale, une période de préinscription sera lancée ce vendredi 30 avril. Les intéressés pourront donc réserver leur place sans frais et ceux-ci auront priorité aux inscriptions officielles lorsque celles-ci seront officiellement lancées.

Soutien de la MRC des Etchemins

Soulignons enfin que la MRC des Etchemins investira un peu plus de 18 000 $, par le biais de son plan de relance économique, dans la réalisation de cet événement. Cette somme permettra l’acquisition d’équipements qui serviront à la fois au triathlon de Lac-Etchemin et à celui de Sainte-Aurélie qui doit normalement avoir lieu le 17 juillet prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
michel aquavelopode Dole
michel aquavelopode Dole
1 mois

Enfin une super bonne nouvelle parmi toutes les courses annulées ! 2020 année blanche, a priori 2021 ne le sera pas 🙂