La Ligue Appalache souhaite élargir ses cadres

Eric Gourde 
redaction@lavoixdusud.com

La Ligue Appalache souhaite élargir ses cadres
La Ligue de hockey Appalache - La Voix du Sud souhaite être davantage récréative au cours de la prochaine saison. (Photo : Photo gracieuseté)

HOCKEY. La Ligue de hockey Appalache – La Voix du Sud souhaite modifier sa vocation en ajoutant une deuxième division davantage récréative au cours de la prochaine saison.

C’est ce que laisse entendre le président du circuit, Pascal Gonthier, qui souhaite ainsi permettre l’ajout de nouvelles équipes et de nouveaux joueurs et leur offrir l’opportunité de poursuivre le hockey de compétition.

« Il y a des joueurs qui souhaitent poursuivre le hockey compétitif après leur Midget ou Junior, mais dans une atmosphère plus détendue. Pour d’autres, la vie en général ou l’âge deviennent un facteur et plusieurs aimeraient tout de même continuer. Il faut penser aux jeunes de 22 ans qui ont terminé leur hockey mineur ou à celui de 40 ou 50 ans qui a évolué dans du bon calibre, mais qui veut continuer de s’amuser. »

Celui qui a joué du hockey mineur simple lettre dans sa vie voit souvent son parcours se terminer trop tôt selon Pascal Gonthier, parce que peu ou pas d’opportunité. Cette nouvelle division rejoindrait ce type de joueur.

« Ça devient difficile de recruter des équipes complètes puisque le calibre est devenu plus élevé avec le temps. Plusieurs de nos joueurs ont évolué au niveau junior AA et même sénior. Ça peut être un peu trop rapide ou intimidant pour certains. »

La perte de deux équipes au cours de la dernière année explique aussi, en partie, cette volonté. Le circuit pourra compter sur le retour des formations de Saint-Charles, Saint-Anselme, Sainte-Claire, Saint-Lazare, Saint-Damien et Buckland la saison prochaine.

« Saint-Gervais et Saint-Paul ne feront plus partie des cadres du circuit, d’une part parce que le niveau est devenu assez élevé et aussi parce que ça demande une certaine organisation. Notre bassin de joueurs est tout de même limité, alors il faut réajuster certains aspects. »

La pandémie a aussi eu certains effets sur certains joueurs, notamment au milieu de la trentaine qui hésite à revenir, car la ligue est de plus en plus compétitive. L’intérêt chez d’autres pourrait aussi être à la baisse, remarque Pascal Gonthier. « Ils ont encore du bon hockey à donner, mais dans une atmosphère qui leur convient. D’autres ont trouvé autre chose à faire pendant l’inactivité de la ligue et il faut redevenir attrayant. »

Sur une possible deuxième division, M. Gonthier indique qu’au moins deux équipes ont manifesté un certain intérêt, notamment à Saint-Lazare et un mélange de joueur de Saint-Damien et Buckland. Des opportunités pourraient se développer ailleurs que dans Bellechasse, selon lui.

« Le territoire est éclaté. On pourrait autant avoir une équipe de Lac-Etchemin ou de Saint-Joseph-de-Beauce qui pourrait être intéressée à joueur chez nous. Il y a certaines règles de base à respecter pour que le tout ait une saveur locale, mais c’est tout. »

Espérant une situation permettant la tenue de matchs de hockey à l’automne, il ajoute que les discussions sur les critères et la règlementation de l’ensemble du circuit demeurent à venir. « Il reste toujours quelques points à déterminer, mais le tout vise à permettre la venue de 3 ou 4 équipes qui joueraient une quinzaine de matchs pendant la saison. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires