Projet de 4e Avenue à Lac-Etchemin

Serge Lamontagne

Projet de 4<sup>e</sup> Avenue à Lac-Etchemin
Le maire de Lac-Etchemin, Camil Turmel, a souligné que les démarches menant au prolongement de la rue Industrielle étaient déjà lancées. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

MUNICIPAL. L’aménagement d’une 4e Avenue, qui serait parallèle à l’actuelle route 277 à Lac-Etchemin, au nord, est un scénario étudié avec beaucoup d’attention par le conseil municipal de cette localité.

Le maire Camil Turmel souligne que la municipalité a reçu des demandes de la part de deux promoteurs qui souhaiteraient réaliser des projets à caractère résidentiel aux extrémités des rues Gagnon, Turmel et Bisson, ainsi que d’un autre qui aurait un projet à caractère commercial dans le secteur de la Promenade Etchemins.

Les artères mentionnées précédemment seraient prolongées et rejoindraient l’éventuelle 4e Avenue qui, elle, se rendra jusqu’à la rue Industrielle, que la municipalité entend également prolonger. Il n’est pas écarté qu’une nouvelle rue reliant la 277 et cette 4e Avenue et menant au potentiel projet commercial puisse s’ajouter également.

Lors de leur séance régulière du 2 mars dernier, les élus ont adopté une résolution demandant à la MRC des Etchemins de modifier le schéma d’aménagement de la localité, dans le but d’agrandir son périmètre urbain.

Le processus en ce sens pourrait nécessiter plusieurs mois de discussions entre les deux parties, souligne M. Turmel qui précise que si certains des terrains visés sont situés en zone blanche, d’autres sont en zone forestière, ce qui nécessitera une modification au règlement de zonage.

L’aménagement d’une 4e avenue reliant le prolongement des rues Gagnon, Turmel et Bisson à la rue Industrielle deviendrait donc un élément supplémentaire de développement pour la municipalité, d’autant plus que le réseau d’aqueduc dessert déjà le secteur. La connexion aux conduites d’égouts, qui passent non loin de là, sera facilement réalisable, poursuit le maire.

« On a reçu plusieurs demandes de la part de ces promoteurs qui ont déjà acheminé des croquis de leurs projets à la municipalité. Le travail est enclenché entre la MRC et notre direction de l’urbanisme pour faire avancer ce dossier », poursuit le maire qui ajoute qu’une partie des terrains résidentiels situés derrière la future 4e Avenue, à la hauteur des rues Gagnon et Leclerc, longeront les terrains de l’actuel aérodrome.

Demandes de permis en hausse

Camil Turmel souligne que cette démarche est importante du fait que les demandes de permis de construction (résidentiel et commercial) pour janvier, février et mars 2021 ont grimpé en flèche. Ainsi, pour les trois premiers mois de l’année seulement, 120 permis ont été accordés pour une valeur de 9 348 824 $, contre 58 permis (valeur d’un peu plus de 12 M$) pour l’ensemble de 2020.

« Il y a des entreprises qui veulent s’installer et des gens qui veulent s’établir chez nous, tout est attaché. Dans nos états financiers, on avait prévu pour un peu plus de 120 000 $ de droits de mutation en 2020, mais on en récolté 202 000 $ de plus que prévu », ajoute-t-il en précisant qu’à sa connaissance, le nombre de maisons à vendre a également chuté de façon importante.

Agrandissement du parc industriel

Par ailleurs, la municipalité procèdera au cours des deux prochaines années à l’agrandissement de son parc industriel et au prolongement de la rue portant le même nom. « Nous avons reçu des demandes de la part de promoteurs intéressés à s’installer chez nous. Notre objectif est de vendre huit nouveaux terrains qui seront desservis », précise M. Turmel qui ajoute que certaines étapes ont déjà été franchies.

« L’arpentage des terrains est en cours, l’analyse des sols est faite et une firme d’ingénieurs est dans le dossier. On espère vendre quelques terrains cette année et le reste l’an prochain », poursuit-il en mentionnant que la municipalité avait obtenu un soutien financier de 75 000 $ du plan de relance de la MRC sur un projet qui, selon les estimations actuelles, devrait nécessiter des investissements allant de 750 000 $ et 1 M$, incluant l’installation des services.

Soulignons que le prolongement de la rue Industrielle se fera sur une distance d’environ 600 pieds et que quatre terrains seront aménagés de chaque côté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires