Pas de Dek Hockey à Saint-Charles cet été

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Pas de Dek Hockey à Saint-Charles cet été
Le terrain de tennis demeurera intact pour la prochaine saison estivale. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

SPORTS. Le Réseau Sports Adultes et la municipalité de Saint-Charles tirent un trait sur la saison de Dek Hockey et l’aménagement d’un terrain extérieur à cet effet pour cet été.

Selon la communication affichée sur les réseaux sociaux, les deux organisations estiment difficile de prévoir la période de réouverture des compétitions sportives en raison du contexte sanitaire actuellement en vigueur. Le début de la saison est ainsi reporté chaque semaine, ce qui rend le projet non viable financièrement pour les deux partenaires.

On précise toutefois que la venue du Dek Hockey n’est pas remise en question pour les deux partenaires et qu’une planification pour la concrétisation du projet en 2022 sera amorcée dans les prochains jours. L’objectif de cette nouvelle démarche sera d’atteindre un consensus en réunissant les acteurs concernés dans la recherche d’une solution partagée.

« En 2019, la municipalité avait lancé une consultation sur l’aspect famille et les infrastructures de loisirs en ont fait largement partie. 224 répondants y avaient alors répondu et seulement 8 % des répondants avaient démontré de l’intérêt envers le tennis », ont expliqué le directeur général de la municipalité, Jean-François Comeau, et le maire Martin Lacasse lors de la dernière séance virtuelle du conseil municipal.

L’idée d’instaurer le Dek Hockey à cet endroit faisait suite à l’impossibilité, pour les promoteurs, d’instaurer ce type d’activité à l’intérieur de locaux laissés vacants par le départ de l’entreprise Meubles Idéal, comme il était prévu initialement. Le bâtiment en question est situé dans un secteur ayant seulement un zonage commercial. Une rencontre avec le Comité consultatif d’urbanisme le 24 février dernier n’avait pas permis de modifier le zonage à temps pour lancer le projet de Dek Hockey intérieur. L’option de situer la surface de jeu à l’aréna a aussi été étudiée. C’est ensuite que l’idée du terrain de tennis est tombée sur la table.

« Nous devions chaque fois travailler avec une échéance, soit le 1er mai. Il a fallu que le conseil tranche rapidement », explique M. Comeau, pour résumer la chronologie des événements.

Une séance publique d’information, possiblement virtuelle, aura toutefois lieu le 18 mai prochain à 19 h 30 pour renseigner la population et répondre aux questions toujours en suspens.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires