Une nouvelle bourse pour Marika Labrecque de Lac-Etchemin

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Une nouvelle bourse pour Marika Labrecque de Lac-Etchemin
Étudiante-athlète en hockey pour les Martlets de l'Université McGill, Marika Labrecque de Lac-Etchemin a reçu une bourse Leadership de 2 000 $ attribuée par la Fondation de l'athlète du Québec et l'entreprise Gildan. (Photo : gracieuseté)

SPORTS. Hockeyeuse et étudiante au baccalauréat en éducation préscolaire et primaire à l’Université McGill, Marika Labecque est l’une des cinq récipiendaires d’une bourse Leadership de 2 000 $ attribuée conjointement par la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ) et l’entreprise Gildan.

Ces bourses sont remises à des étudiants/athlètes universitaires qui pratiquent un sport au sein du RSEQ et qui, en plus de performer dans leurs études et leur sport, s’impliquent dans leur communauté afin de faire une réelle différence.

Âgée de 23 ans, Marika Labrecque reçoit ainsi sa troisième bourse de la FAEQ, mais sa première bourse de Gildan.

Médaillée d’or au Championnat provincial du RSEQ en 2019-2020, elle a inscrit six buts et obtenu 9 passes lors de la saison régulière avec les Martlets, ajoutant deux buts et quatre passes pendant les séries éliminatoires.

Durant son stage en enseignement à l’automne 2020, elle a mis en place deux projets visant à aider ses élèves à bouger et rester actifs malgré la pandémie. Le premier visait à créer des entraînements inspirés du CrossFit d’une durée de 5 minutes, 2 à 3 fois par semaine.

Elle leur a d’abord montré les différents mouvements qui ne nécessitaient aucun équipement, puis les a encouragés à concevoir leur propre entraînement. Le projet a été un immense succès et les autres enseignants ont vu une différence marquée dans le niveau de concentration des élèves à la maison et en classe.

Cette réussite l’a incitée à enregistrer ses élèves pour en faire des capsules au bénéfice de tous les autres élèves de la commission scolaire. L’initiative a inspiré d’autres écoles à participer dans leur propre « bulle classe ».

La deuxième initiative, inspirée du relais de la flamme olympique des prochains Jeux d’hiver, visait non seulement à motiver les élèves à continuer de bouger et rester actifs, mais créer des liens entre les écoles en y incluant des élèves et enseignants d’autres établissements scolaires.

Les étudiants participaient à des activités sportives pour accumuler des « kilomètres », le but étant de parcourir l’équivalent de 10 640 kilomètres, soit la distance entre Saint-Bruno-de-Montarville et Pékin. Pour chaque 10 minutes d’exercices, les élèves accumulaient un kilomètre. Chaque semaine, les kilomètres étaient comptabilisés et les progrès pouvaient être consultés sur un site internet. La réponse des élèves a été si positive que l’objectif a été revu pour finalement réaliser un aller-retour à Pékin. Au final, les élèves ont accumulé plus de 33 000 km, une impressionnante participation à des activités physiques pour des élèves qui ne bénéficiaient plus de sports organisés.

Marika, qui a terminé son baccalauréat au cours des dernières semaines, amorcera un nouveau Diplôme en Management à l’Université McGill l’automne prochain, ce qui lui permettra de jouer deux autres saisons au niveau universitaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires