Steven Blaney ne sollicitera pas de nouveau mandat

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Steven Blaney ne sollicitera pas de nouveau mandat
Steven Blaney pourrait ne pas se représenter à la prochaine élection fédérale. (Photo : Archives)

POLITIQUE. Le député fédéral de Bellechasse – Les Etchemins – Lévis, Steven Blaney, a confirmé jeudi qu’il ne solliciterait pas de nouveau mandat auprès de ses électeurs à la prochaine élection fédérale.

« J’ai informé mon chef, Erin O’Toole, de mon intention de ne pas me représenter aux prochaines élections générales fédérales. Je m’estime extrêmement privilégié de bénéficier de la confiance des gens du comté depuis plus de 15 ans. J’éprouve une immense gratitude pour cette relation de confiance qui guide mon action politique, entouré d’une équipe remarquable et dévouée », a écrit M. Blaney dans une communication adressée aux médias.

Émotif par moment lors d’une conversation téléphonique, M. Blaney estime avoir fait le tour du jardin, ayant piloté plusieurs dossiers pour la région à titre de député et tout autant à titre de ministre au sein du gouvernement de Stephen Harper. « J’ai pu servir les vétérans, implanter des mesures plus efficaces pour lutter contre le terrorisme et mettre davantage les victimes au cœur de notre système de justice. C’est une expérience extrêmement enrichissante. J’ai vécu des moments particuliers et privilégiés. Il faut savoir quand dire mission accomplie et merci. »

Saluant à la fois son équipe et sa famille, M. Blaney estime que sa décision n’a rien avoir avec les difficultés récentes des conservateurs à voir leurs chefs se démarquer depuis le départ de Stephen Harper. « Servir un premier ministre en service comme M. Harper a été l’un des faits saillants de ma vie. J’ai pu avoir de grande responsabilité. Les dernières courses à la chefferie ont permis de renforcer l’engagement de notre formation politique envers un modèle agricole durable qu’est la gestion de l’offre. On a aussi réussi depuis à assurer l’avenir du chantier Davie avec le projet Astérix.

S’il s’estime toujours conservateur, M. Blaney estime qu’il pourra maintenant véhiculer ses positions autrement. « On voit le chaos libéral où on a un endettement sans précédent. On a été tellement généreux qu’on a aggravé une pénurie de main d’œuvre qu’on avait déjà avant, alors je suis plus conservateur que jamais. Mon objectif demeure que le comté demeure dans le giron conservateur parce que l’on a besoin plus que jamais de prospérité durable. »

Élu à la Chambre des communes pour la première fois en 2006, il avait été réélu en 2008 et en 2011 avec de bonnes majorités. Parmi les faits saillants de sa carrière, M. Blaney a été nommé ministre des Anciens Combattants à la suite de l’élection de 2011. En février 2013, il recevait la responsabilité additionnelle de la Francophonie obtenant aussi le siège de la Sécurité publique au passage.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires