Une bière en hommage au village de Sainte-Rose

Serge -Lamontagne redaction@lavoixdusud.com

Une bière en hommage au village de Sainte-Rose
Michel Nadeau et ses partenaires ont récemment lancé trois bières sous la marque Watford, un clin d'œil sympathique à son village d'origine, Sainte-Rose-de-Watford. (Photo : gracieuseté)

AFFAIRES. Originaire de Sainte-Rose-de-Watford, localité où il a vécu jusqu’au début de la vingtaine, Michel Nadeau a lancé, au cours des dernières semaines, trois nouvelles bières qui se veulent un clin d’œil à son village natal.

Connues sous la dénomination Watford, ces boissons alcoolisées sont nées de l’imagination de l’Etcheminois qui s’est associé à trois amis et partenaires vivant à Québec et Montréal.

Le quatuor offre depuis peu trois produits que l’on peut trouver dans près de 400 points de vente au Québec, dont certains dans Les Etchemins et la Beauce : une West Coast IPA, une Juicy IPA et une Pilsner allemande.

« C’est un projet que je caresse depuis une dizaine d’années, sinon davantage. Avec mes associés, on travaille là-dessus plus sérieusement depuis trois ans », indique Michel Nadeau qui est à la base un spécialiste du marketing, ayant fondé une firme de service-conseil en la matière au début des années 2000 et qui, on vous la donne en mille, s’appelle… Watford !

Concept original

S’il est conscient que le domaine des microbrasseries est en constante progression et que le nombre de joueurs est de plus en plus en plus important, Michel Nadeau souligne que leur concept est différent à plusieurs niveaux.

« Pour notre bière, c’est parti de la marque avant même la production », mentionne-t-il en précisant que lui et ses partenaires ont conçu et testé leurs recettes puis décidé d’aller en sous-traitance pour la fabrication et la distribution.

« Comme c’est le cas pour plusieurs marques, notre bière est brassée chez Maltco de Québec et on fait affaire avec DRB de Sainte-Claire pour la distribution. Cela nous a permis de réaliser ce projet à moindre coût au départ, car nous n’avions pas besoin d’acheter des équipements et d’avoir des locaux à louer ou entretenir. L’idée était de s’installer dans le marché et de développer un certain volume. C’est certain, on aimerait passer à une autre étape dans le futur, on verra en temps et lieu », poursuit-il.

La Watford se veut donc un clin d’œil à son village natal et en spécialiste du marketing, Michel a développé, avec ses partenaires, un concept autour d’un personnage imaginaire, John Watford, tavernier du 4e Rang de Sainte-Rose, autour duquel se greffent différents personnages.

« Depuis que je suis jeune et même quand je travaillais chez Sleeman, je trouvais que le nom de Watford sonnait bien pour une bière. Donc, c’est parti de ça. En tant que gars de marque et de marketing, il était assuré que je ne me lancerais pas là-dedans sans avoir un concept d’élaboré et je me disais qu’il y avait la possibilité de créer un Bazooka Joe de la bière, de créer un concept autour de cela avec des personnages de bandes dessinées », poursuit-il en ajoutant que le si le nom de famille du tavernier était Watford, l’idée de le prénommer John était aussi naturelle, car ce prénom est très connu dans le domaine avec les John Molson, John Labatt et John Sleeman.

« Le rêve de John Watford, dans l’histoire qu’on a créée, était de créer une John Watford Classique. C’est donc un beau clin d’œil aux brasseurs en général », précise-t-il en ajoutant que l’idée était de sortir des sentiers battus.

« Dans notre concept, ça pourrait devenir autre chose que de la bière dans le futur. C’est un bon point de départ, mais ça pourrait donner naissance à d’autres produits. C’est un univers qui vit bien sur le web, mais ça pourrait aussi être de l’animation, de l’édition ou autres. »

Une quatrième bière et plus…

Michel Nadeau souligne que lui et ses partenaires devraient lancer une quatrième bière, une Brown Ale, d’ici l’automne. « On l’a déjà mise à l’essai dans certains bars et restaurants avant la pandémie. Ce produit-là a déjà fait ses preuves et on pourrait en ajouter une ou deux autres dans la prochaine année », mentionne le spécialiste du marketing qui ajoute que son partenaire responsable de la production de bière a développé de 12 à 15 recettes supplémentaires qui, est-il convaincu, offrent un excellent potentiel de développement et de commercialisation.

Soulignons que les personnes qui souhaitent découvrir le monde déjanté de la Watford en se rendant sur le site web de la nouvelle microbrasserie. Les gens auront aussi droit à des contenus aussi hilarants que divertissants, disponibles via un code QR se trouvant sur chaque canette.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Annick Deblois
Annick Deblois
1 mois

Bonjour,je viens de goûter votre bière Juicy IPA et je La trouve très bonne!Enfin une bière qui sort de l’ordinaire.Félicitation!Escqu’on peux aller en boire une directement à votre microbrasserie?