Le Village Beauceron enfin ouvert à la « grande visite »

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Le Village Beauceron enfin ouvert à la « grande visite »
Richard Couët, maire de Saint-Prosper, Émilie Poulin, technicienne en loisirs et culture du Village Beauceron, et Geneviève Talbot, directrice des loisirs et de la culture de Saint-Prosper, posent fièrement dans l’école de rang du village. (Photo : L'Éclaireur-Progrès - Frédéric Desjardins)

TOURISME. Le défunt Village des Défricheurs de Saint-Prosper a connu sa dernière saison en 2014. Sept ans plus tard sur les mêmes terres, le Village Beauceron accueille les visiteurs dans une expérience patrimoniale renouvelée.

Après le paiement au magasin général, les gens se promènent librement sur les sentiers extérieurs et dans les bâtiments. Chacun des lieux est identifié par une plaque historique écrite par Émilie Poulin, technicienne en loisirs et culture du Village Beauceron.

« Ça a été un gros travail de recherche et d’écriture. J’avais quelques repères pour monter des faits historiques concrets, comme des archives appartenant à Fabien Roy (fondateur du village) », explique-t-elle.

La cordonnerie, la forge, la menuiserie, l’école de rang et la Maison Veilleux figurent parmi les lieux à visiter. Des capsules vidéo, animées par Guy Toupin, racontent des faits historiques sur les bâtiments et éléments exposés.

« C’est un ancien conservateur du Musée de la civilisation à Québec. Il a le patrimoine dans le sang. Ses suggestions sur le renouvellement de nos expositions ont été très utiles », dit le maire de Saint-Prosper, Richard Couët.

Dans le manoir, de nouvelles expositions sur l’acériculture et la culture autochtone sont présentées au sous-sol. À l’étage, la moitié de la surface rassemble des peintures, vêtements et objets illustrant la vie de nos ancêtres.

Émilie Poulin, technicienne en loisirs et culture du Village Beauceron, a écrit les affiches historiques des bâtiments et expositions.

« On a meublé la partie restaurant avec des tables au look ancien et des chaises de style Bellechasse. Elle pourra être louée par la population », indique M. Couët.

Accessible à l’année

Plus qu’un lieu touristique estival, le Village Beauceron deviendra un lieu de rassemblement accessible à l’année.

« Cet hiver, nos sentiers de patin ont connu un énorme succès. On souhaite tenir des activités thématiques pour célébrer l’automne, Noël, Pâques et d’autres événements », mentionne Émilie Poulin.

Sur la route 204, le Village Beauceron est facile à trouver avec sa nouvelle halte routière… et le retour de son taureau en tôle ! Il avait été enseveli sous la neige en janvier 2017, après l’écroulement d’un pavillon où se trouvaient aussi deux personnages d’époque en bois.

« Ce taureau existe depuis l’ouverture du village. On l’a restauré en ajoutant la signature de Louis-Henri Larochelle, son concepteur », dit Richard Couët.

Le sous-sol du manoir présente une exposition sur l’acériculture.

Merci aux bénévoles

Pendant 25 ans, le Village des Défricheurs était géré par un conseil d’administration. Après la dissolution du groupe et le départ des bénévoles, la municipalité est devenue propriétaire du terrain et des bâtiments.

« La municipalité a investi plus de 500 000 $ pour rénover et rouvrir le village. Les bénévoles ont fait un excellent travail avec les équipements et fonds dont ils disposaient », rappelle Richard Couët.

Jusqu’au 11 octobre, le Village Beauceron est ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 16h. Pour les tarifs et autres renseignements, visitez villagebeauceron.com ou composez le 418 594-8135, poste 229. Le port du masque est obligatoire dans les bâtiments.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires